Connect with us

Musique

La Chanson du Jour : "Black Country Woman" de Led Zeppelin

Published

on

Réveil bluesy et acoustique pour ce matin avec « Black Country Woman » du groupe archi-culte Led Zeppelin. Présente sur le très ambitieux double album Physical Graffiti sorti en 1975, cette piste est aussi simple qu’entraînante. Le morceau ne fut joué qu’une seule et unique fois en live à Seattle, le 19 juin 1972.

Ca commence avec un riff acoustique aux accents blues, bientôt rejoint par une seconde guitare qui reprend les notes une octave au-dessus, puis Robert Plant vient planter sa superbe et doucereuse voix dans un style qui rappelle le second album du groupe avec des morceaux comme Bring it On Home et What Is and What Should Never Be qui partagent cette performance vocale toute en retenue et en même temps dotée d’un groove dantesque.

C’est d’ailleurs lorsque le batteur, John Bonham, entre en scène que la piste s’envole. Les coups de grosse caisse percutent les tympans, la cage thoracique vibre sous les coups, la guitare continue sa course follement bluesy tandis que Plant place quelques montées dans les aiguës comme il sait si bien le faire. L’harmonica apporte un solo aussi concis qu’efficace, résumant bien l’esprit de la piste : puissance et retenue dans le même temps, comme un prédateur qui attend dans l’ombre, prenant son temps, sachant qu’il aura sa proie lorsqu’il l’aura décidé. Le tempo ne faiblit pas, l’oreille finit charmée par ces répétitions hypnotiques. Arrive la fin et le retour de l’harmonica qui efface la monotonie sous des phrases blues géniales, Robert Plant nous quitte sur une dernière vocalise nonchalante, et nous on n’a qu’une seule envie : enfoncer le bouton repeat !

Ce sixième album studio marque un tournant dans l’histoire de Led Zeppelin, Physical Graffiti est en effet le premier album édité sur le label créé par le groupe : Swan Song Records. Le label fut créé à la fin de la période de 5 années qui liait Led Zep à la maison de disques Atlantic Records. Le label continua néanmoins de distribuer les albums édités par Swan Song Records par la suite. Le label de Led Zep au logo représentant un Apollon ailé distribua notamment le septième album studio des Pretty Things Silk Torpedo ; il finança également en partie le film culte Monthy Python : Sacrée Graal! .

Après leur cinquième album Houses of the HolyPhysical Graffiti marque un passage toujours plus marqué vers des recherches musicales plus expérimentales qu’auparavant. On y trouve ainsi le très progressif morceau blues de 11 minutes In My Time of Dying, avec ses superbes parties de guitare slidée au bottleneck, ainsi que le mystique In The Light de 8 minutes, parsemées d’effets vocaux cosmiques et de parties de synthés tout droit sorties d’un trou noir. Et surtout on trouve Kashmir, le morceau très célèbre aux grosses inspirations orientales, qui est une véritable épopée en live, au riff génialissime mainte fois réutilisé. Petite remarque insolite : l’album contient à la fois la piste la plus longue de Led Zep (In My Time of Dying et ses 11 minutes d’ode au blues) et la piste la plus courte avec Bron-Yr-Aur qui exprime la puissance acoustique de Page en seulement 2 minutes.

Physical Graffiti c’est aussi l’un des albums les plus présents dans le top des charts puisqu’il se place juste derrière Led Zeppelin IV en termes de ventes. Encensé par la critique à sa sortie, il se place n°1 du Billboard 200, le classement américain hebdomadaire des albums les plus vendus. Sa sortie permet d’ailleurs à plusieurs albums antérieurs du groupe de se placer à nouveau dans ce classement en faisant découvrir à un plus large public les compositions géniales du quator. Anecdote : l’immeuble photographié pour la jaquette de l’album s’est également retrouvé dans le clip de Waiting on a Friend des Rolling Stones !

D’ailleurs si vous ne connaissez pas vraiment ce formidable groupe, vous tombez bien puisque Jimmy Page, guitariste et ingénieur son du groupe, a commencé à rééditer des versions remasterisés des albums du groupe, et ça sonne pas mal du tout ! Le premier album de Led Zeppelin a ainsi été réédité début juin 2014. Trêve de bavardages et place à la superbe composition du groupe !

Crédit photo : Wikipédia – Led Zeppelin en 1971
Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A la Une

La 17ème édition du Main Square Festival se déroulera du 30/06 au 2/07/2023

Published

on

La 17ème édition du MAIN SQUARE FESTIVAL se déroulera du 30 juin au 2 juillet 2023, à la citadelle d’Arras. Et à en croire le nombre de billets vendus, ce sera une sacrée fête où le score de fréquentation de l’an passé (140 000 spectateurs) sera certainement battu. Une affiche phénoménale, un endroit classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, quoi de mieux pour un week-end de folie !?

Le MAIN SQUARE FESTIVAL 2023 aura lieu les 30 juin, 1er et 2 juillet 2023 à la citadelle d’Arras (construite par Vauban entre 1668 et 1672). Et cette 17ème édition est d’ores et déjà un succès en termes de remplissage. Les places au tarif normal ont en effet été toutes vendues ! C’est dire l’intérêt que représente cet évènement pour les fans de musique.

Rassurez-vous, il reste des billets VIP (tarifs en bas d’article) mais il ne faudra pas traîner si vous voulez assister à l’évènement musical de l’été. Nous vous laissons découvrir la programmation, à laquelle se sont ajoutés deux groupes de dernière minute ; The Luka State (rock indépendant britannique) et Dirty Honey (groupe de rock américain venu de Los Angeles).

PROGRAMMATION 2023

Vendredi 30 juin 2023
MAROON 5 / DAMSO / IZÏA / KUNGS / TIAKOLA / ANNA CALVI / CALUM SCOTT / CITY AND COLOUR / THE LUKA STATE / YMNK / GRAND CRU / ALVIN CHRIS / RAVAGE CLUB

Samedi 1 juillet 2023
ORELSAN / AYA NAKAMURA / VITALIC LIVE / HAMZA / LOST FREQUENCIES / APASHE LIVE WITH BRASS ENSEMBLE / THE ROSE / ROYAL REPUBLIC / DIRTY HONEY / NOVA TWINS / HOT MILK / KONGA / DEAR DEER / ORANGE DREAM / CLOUD / FEU MINERAL

Dimanche 2 juillet 2023
DAVID GUETTA / MACKLEMORE / JOHN BUTLER / FEVER 333 / SUZANE / SPOON / BBNO$ / JOÉ DWÈT FILÉ / KO KO MO / SIR CHLOE / LYDSTEN / QUEEN(ARES) / JUNE BUG / RETHNO / GANG CLOUDS

TARIFS 2023
· Billet 1 Jour – 30 juin 2023 : 69 € – COMPLET
· Billet 1 Jour – 1 juillet 2023 : 65 € – COMPLET
· Billet 1 Jour – 2 juillet 2023 : 65 € – COMPLET
· Pass 3 Jours (30 juin & 1*2 juillet 2023) : 155€ – COMPLET

Offres VIP
· Billet VIP 1 Jour – 30 juin 2023 : 120 €
· Billet VIP 1 Jour – 1 juillet 2023 : 120 €
· Billet VIP 1 Jour – 2 juillet 2023 : 120 €
· Pass 3 Jours (30 juin & 1*2 juillet 2023) : 360€

Offres VIP Terrasse
· Billet VIP Terrasse 1 Jour – 30 juin 2023 : 220 €
· Billet VIP Terrasse 1 Jour – 1 juillet 2023 : 220 €
· Billet VIP Terrasse 1 Jour – 2 juillet 2023 : 220 €
· Billet VIP Terrasse 3 Jours (30 juin & 1*2 juillet 2023) : 660 €

CAMPING
· 1 Nuit (30 juin, 1 ou 2 juillet 2023) : 10 €
· 3 Nuits (30 juin & 1*2 juillet 2023) : 25 €
+ offres FestiTent à partir de 15€ par personne et par nuit.

Les billets sont en vente sur www.mainsquarefestival.fr et dans les points de vente habituels.

Continue Reading

A la Une

Le Paris Tribute Festival se tiendra à Paris du 19 au 21 mai 2023, au Bataclan

Published

on

“Le passé a de l’avenir”. Le slogan de notre site Monsieur Vintage trouve sa réalité dans notre contenu depuis maintenant 9 ans. Et ce n’est pas le PARIS TRIBUTE FESTIVAL qui contredira notre devise, en proposant un programme musical exceptionnel les 19, 20 et 21 mai 2023, au Bataclan, avec une affiche qui annonce six hommages à des artistes et groupes mythiques ; Queen, Oasis, AC/DC, Tenacious D, Michael Jackson et Tina Turner.

Portés par la nostalgie, des émissions télévisées dédiées et le grand retour du vinyle, les artistes et groupes des décennies passées ont le vent en poupe. À l’instar du groupe français So Floyd qui reprend les tubes de Pink Floyd (retrouvez notre article en cliquant sur ce lien), d’autres artistes proposent aujourd’hui des reprises de morceaux mythiques. C’est le cas de God Save The Queen qui reprend les tubes de Queen, Osiris qui réinterprète Oasis, TNT pour AC/DC, The Roadies Of The D pour Tenacious D, This is Michael pour Michael Jackson ou What’s Love pour Tina Turner.

Six groupes et artistes qui se produiront lors du PARIS TRIBUTE FESTIVAL, qui se déroulera au Bataclan, les 19, 20 et 21 mai 2023. L’occasion de réécouter un florilège de tubes au travers de “Tributes” interprétés sur scène. Un programme éclectique que vous pourrez suivre en achetant un billet pour une soirée (soit 2 groupes) ou pour les trois soirs (soit 6 groupes au total) aux dates suivantes :

VENDREDI 19 MAI

GOD SAVE THE QUEEN (Queen) et Osiris (Oasis)

GOD SAVE THE QUEEN

God Save the Queen est un groupe argentin qui s’est formé en 1998 pour rendre hommage à l’un des plus célèbres groupes de rock du monde : Queen. Le groupe tire son nom de l’hymne national du Royaume-Uni qui était joué sur bande à la fin de chaque spectacle de Queen pendant que le groupe saluait. Qualifié comme l’un des tribute les plus fidèles du groupe anglais, God save the Queen propose un show exceptionnel : la ressemblance et la performance du chanteur Pablo Padin avec Freddie Mercury est stupéfiante ! En tournée depuis sa formation, God Save the Queen a joué dans plusieurs grandes salles et arènes à travers le monde, dont le Luna Park Stadium de Buenos Aires et de Montreux, en Suisse. Le groupe s’est aussi produit au Royaume-Uni, en Allemagne et en Inde. Qualifié de « Meilleur hommage à Queen du Monde » par le Magazine Rolling Stone, leur réputation est établie . Les membres du groupe sont : Pablo Padin (chant), Francisco Calgaro (guitare), Matias Albornoz (batterie) et Ezequiel Tibaldo (basse).

OSIRIS

Osiris voit le jour à l’initiative d’Éric Di Meco (basse), Chris Cesari (guitare) et Axel Rancurel (chant). La voix du chanteur similaire à celle de Liam Gallagher et leurs gouts musicaux communs orientent rapidement les 3 potes vers des reprises du groupe mythique de Manchester. Rejoints par Eric Di Marino (guitare) et Jean-Vincent Boetto (batterie), l’hommage au groupe des frères Gallagher est une évidence, Osiris retranscrira sur scène leurs concerts. Depuis, le groupe, adoubé par l’intransigeant Noël Gallagher en personne, enchaîne les dates Sold Out à travers la France, a donné un concert à Marseille devant plus de 5000 personnes. Assister à un concert d’OSIRIS c’est faire un bond en arrière, Les fans y retrouveront tous les tubes inoubliables qui ont fait de la Brit Pop un courant musical majeur.

Prix des billets : 42,25 euros debout ou 49 euros debout. Cliquez ici pour commander vos places.

SAMEDI 20 MAI

TNT (AC/DC) et The Roadies Of The D (Tenacious D)

T.N.T AC/DC TRIBUTE BAND

Pour la première fois, T.N.T AC/DC TRIBUTE BAND viendra vous interpréter son nouveau spectacle, LIVE AT DONINGTON 1992, un show 100% AC/DC ! Originaire de Bayonne, T.N.T AC/DC TRIBUTE BAND est composé de cinq passionnés de musique, et particulièrement d’AC/DC. Le chant est assuré par Pierrot Placines, l’infatigable Bon Scott du pays n’a pas oublié un refrain du long répertoire qu’il joue et entretient depuis des années. Non loin de là, guitare cornue entre les mains et fort d’une expérience acquise avec de multiples formations, Didier Deboffe alias Angus Young est décidément accro au rock’n’roll. À la basse, endossant le rôle de Cliff Williams, c’est Olivier Sentenac, qui a décidé de prêter ses services, et par là même, redonner un sacré coup de jeune au bruyant orchestre. A la batterie, à la manière de Phil Rudd, Michel Camiade, batteur d’expérience souligne de sa frappe puissante ces vieux riff accrocheurs venus d’Australie. Enfin dernier venu dans la bande Fabien Castillon, fan inconditionnel d’AC/DC, perpétue fidèlement les riffs intemporels de Malcolm Young.

THE ROADIES OF THE D

Formé en 2013, THE ROADIES OF THE D est « Le Tribute Band » officiel au groupe satirique américain TENACIOUS D, constitué par Jack Black et Kyle Gass. Avec une grande classe et humour, le groupe se balade entre l’univers du Rock et du Metal. Ils s’approprient les célèbres morceaux comme Tribute, Rize of The Fenix et même Master Exploder rarement jouée en live, grand exploit reconnu par Kyle Gass et Jack Black en personne.

Prix des billets : 42,25 euros debout ou 49 euros debout. Cliquez ici pour commander vos places.

DIMANCHE 21 MAI

THIS IS MICHAEL (Michael Jackson) et What’s Love (Tina Turner)

THIS IS MICHAEL

Le roi de la pop revit dans un spectacle international THIS IS MICHAEL qui a conquis le monde entier avec plus de 200 000 billets vendus. Un spectacle total avec une sélection internationale de danseurs, chanteurs et musiciens, une mise en scène spectaculaire qui met en vedette Lenny Jay, né au Brésil, fan du « roi de la pop » depuis l’âge de six ans, lorsqu’il a commencé à chanter et à danser comme lui. Lenny Jay reçoit en Argentine les éloges de la presse spécialisée, des fans et de la famille Jackson elle-même. Son incroyable ressemblance physique et vocale fait de This is Michael une expérience unique, rappelant l’éternel Michael Jackson. Un show de plus de 2 heures qui rend hommage à l’artiste le plus célèbre de tous les temps. Les fans retrouveront les titres les plus emblématiques de la carrière de Michael Jackson, dont les incontournables Billie Jean, Thriller, Beet it, Smooth Criminal…

WHAT’S LOVE – TINA TURNER EXPERIENCE

The best, Proud Mary, We don’t need another hero, Shame on you, Come together, What’s love got to do… Autant de tubes de la reine Tina repris par le groupe What’s Love. Une formation française d’artistes professionnels passionnés, qui utilisent leurs talents en hommage à la grande Tina Turner.

Prix des billets : 42,25 euros debout ou 49 euros debout. Cliquez ici pour commander vos places.

Pour commander 1 ticket pass valable les 3 soirées, cliquez sur ce lien. Prix du pass 3 soirées : 102 euros assis ou 118 euros debout.

INFORMATIONS PRATIQUES
BATACLAN
50, bld Voltaire – 75011 Paris
Ouverture des portes : 18H00
Début des concerts : 19H00
Continue Reading

A la Une

Amanda Lear se met à nu sur Arte

Published

on

La chaîne Arte diffusera un reportage consacré à l’artiste Amanda Lear le 21 avril 2023 à 22H35. L’occasion de se replonger dans la carrière riche et variée de cette icône de la pop culture.

Amanda Lear dans le « Swinging London ». Crédit photo : WhatsUpFilms© – DR

Amanda Lear est une artiste française de renommée internationale, connue pour ses multiples talents en tant que chanteuse, actrice, présentatrice de télévision et mannequin.

Née en 1939 en Italie, Amanda a commencé sa carrière comme mannequin dans les années 1960 avant de devenir une muse pour Salvador Dali. Elle a également travaillé comme présentatrice de télévision en Italie et en France avant de se lancer dans la musique.

Amanda Lear se met à nu

En 1977, Amanda a sorti son premier album « I Am a Photograph« , qui a connu un grand succès en Europe et a atteint la première place dans plusieurs charts. Elle a continué la musique tout au long des années 80, avec des hits comme « Follow Me » et « Enigma (Give a Bit of Mmh to Me) ».

En plus de sa carrière musicale, Amanda a également travaillé comme actrice, apparaissant dans plusieurs films et séries télévisées en Europe. Elle a également été une personnalité populaire dans les années 70 et 80, apparaissant fréquemment dans les magazines de mode et faisant des apparitions remarquées sur les plateaux de télévision.
Amanda est une artiste très polyvalente, capable d’explorer différents styles musicaux et de se réinventer constamment. Elle a influencé de nombreux artistes à travers les années et reste une icône de la culture populaire. Sa longue carrière et son impact sur l’industrie de la musique ont contribué à faire d’elle l’une des artistes les plus appréciées et les plus respectées de sa génération.

Mannequin, muse, chanteuse ou animatrice de télévision, Amanda Lear a construit sa légende en jouant avec l’ambiguïté et la transgression. Ce portrait rembobine le film de sa vie pour tenter de mettre à nu la plus mystérieuse des stars eighties.

Amanda Lear (années 1990). Crédit photo : WhatsUpFilms© – DR

Troubler pour séduire, séduire pour dissimuler

Amanda Lear cultive brillamment son mystère depuis plus d’un demi-siècle. Au gré du temps et des interviews, la blonde créature a multiplié les versions de sa propre histoire, changeant notamment de date et de lieu de naissance (entre 1939 et 1950, Hongkong ou Saigon). Voix rauque et jambes interminables, elle a surtout entretenu l’ambiguïté sur son identité sexuelle, encouragée par celui dont elle a été la muse : le peintre Salvador Dalí, adepte des coups d’éclat médiatiques, avec lequel elle noue dans les années 1960 une relation à l’aura légendaire. À la même époque, la jeune mannequin devient une égérie du Swinging London, dont elle hypnotise les rock stars : Brian Jones, Bryan Ferry, David Bowie… C’est à ce dernier qu’elle doit sa reconversion dans la musique, en « Disco Queen » biberonnée à la new wave. « Follow Me », murmure-t-elle alors en 1978, avant de conquérir les télévisions berlusconienne puis française, où elle cartonne dans Les grosses têtes.

La création de soi

Comment approcher la vérité d’un être qui a tant brouillé les pistes ? Dans ce documentaire riche en archives et éclairages (des journalistes Éric Dahan et Fabrice Gaignault, de la danseuse de revue Galia Salimo…), Patrick Jeudy (Conversation avec Romy Schneider) remonte le cours du destin d’Amanda Lear pour déconstruire les personnages qu’elle a successivement créés. Du mouvement hippie aux paillettes des années 1980 et 1990, de la peinture au théâtre en passant par la musique, il compose le fascinant portrait d’une icône de la pop culture, libre et d’une incroyable modernité.

Documentaire de Patrick Jeudy (France, 2023, 52mn) – Auteurs : Patrick Jeudy, Élise Karlin – Coproduction : ARTE France, What’s Up Films. Première diffusion : 21 avril 2023.

Crédit photo : WhatsUpFilms©
Continue Reading

Trending