Connect with us

Actu Vintage

Martine à la vente aux enchères : la fillette s'envole !

Publié

le

Samedi 27 avril 2019, la maison de ventes aux enchères Artcurial accueillait les amateurs de bande-dessinée pour sa vente semestrielle consacrée au 9ème art. La vacation, dirigée par François Tajan, a totalisé 1 971 705 euros, dépassant l’estimation initiale et confirmant l’attrait des collectionneurs pour la BD. Martine, héroïne née sous le crayon de Marcel Marlier s’est envolée à près de 50 000 euros.
martine marcel marlier - Vintage

Le dessinateur Marcel Marlier entouré de Martine et son chien Patapouf – DR©

Martine s’est vendue à plus de 12 fois son estimation

Samedi 27 avril, Artcurial accueillait les amateurs du 9ème art pour sa vente semestrielle consacrée à la Bande Dessinée. La vacation, dirigée par François Tajan, a totalisé 1 971 705 € dépassant son estimation globale. La vente a été dominée par Enki Bilal et l’œuvre d’Hergé qui demeure le maître incontesté de la BD Franco-Belge. Cependant, la jeune Martine, imaginée par son compatriote Marcel Marlier en 1954, a créé l’événement. Les 27 illustrations inédites sur le marché de l’art se sont arrachées jusqu’à l’autre bout du monde : 75 % de la vente de ces dessins originaux ont été emportés par des collectionneurs étrangers.

100% des œuvres vendues

Devant une salle comble, les enchérisseurs ont longuement bataillé pour chacun des 27 lots, parfois contre d’autres au téléphone ou sur Internet. 100 % des œuvres ont été vendues. Les images les plus célèbres ont été les plus disputées, à l’image d’une gouache de Martine, petit rat de l’opéra qui s’envole à 48 100 € (lot 10), plus de 12 fois son estimation. Particulièrement réaliste, la scène avait été inspirée par des entraînements du ballet de Maurice Béjart auxquels avait assisté Marcel Marlier.

Martine fait du camping a obtenu quant à elle 33 800 € (lot 6), pour une estimation de 4 000 à 6 000 €. Au total, les 27 illustrations ont cumulé 559 000 €, soit 5 fois l’estimation initiale.

martine avion - Vintage

«Cet après-midi, les collectionneurs ont souligné l’importance de l’œuvre de Marcel Marlier et de son personnage emblématique Martine. Les prix atteints, dépassant largement les estimations, confirment l’importance de cette œuvre au succès planétaire qui a traversé les générations. On a senti dans la salle l’enthousiaste des amateurs. Marcel Marlier rejoint les figures marquantes du 9ème art, du maître historique Hergé au contemporain Enki Bilal qui consolide sa cote. » C’est ce qu’a déclaré ERIC LEROY, expert Bandes-Dessinées à l’issue de la vente.

Si Hergé et son petit reporter belge Tintin ont obtenu l’une des plus hautes enchères de la vacation à 130 000 €, c’est bien l’héroïne enfantine Martine qui a créé l’événement lors de cette vente Artcurial.

LES CHIFFRES CLÉS DE LA VENTE

2 M€ pour la Bande Dessinée : au-delà de l’estimation globale.

Enki Bilal totalise 6 des 10 plus hauts prix de la vacation.

559 000 € pour les 27 illustrations de Martine soit 5 fois son estimation. 100 % de lots vendus, tous au-dessus de l’estimation. 75 % de collectionneurs étrangers.

48 100 € pour une illustration de Marcel Marlier : Martine petit rat de l’opéra (lot 10)soit plus de 12 fois l’estimation de départ.

149 500 € pour une planche d’Enki Bilal : Nikopol – Tome 2, La Femme piège (lot 28), plus haut prix de la vacation.

130 00 € pour un crayonné d’Hergé : Les aventures de Tintin – Coke en stock (lot 80).

Images : Artcurial©
 
Je souhaite écrire un commentaire !

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Tendance