Connect with us

Art

Un portrait de Jésus Christ signé Léonard de Vinci vendu 450,3 millions de dollars

Publié

le

Le monde de l’art vient de connaitre un nouveau record. Adjugé à plus de 450 millions de dollars, « Salvator Mundi » de Léonard de Vinci devient officiellement le tableau le plus cher au monde. Lors d’une vente organisée le 15 novembre par la Maison Christie’s, qui a duré au total 19 minutes (!), la toile du maître italien a battu le record détenu jusqu’à hier par « Les Femmes d’Alger » de Pablo Picasso vendu en 2015 à près de 180 millions de dollars.
leonard-de-vinci-salvator-mundi

« Salvator Mundi », un tableau peint entre 1506 et 1513 par Léonard de Vinci.

Un marché qui explose

Dans un marché de tous les excès porté par la mondialisation et l’engouement des milliardaires qui signent des chèques pour des sommes de plus en plus indécentes, force est de constater que la spéculation autour des œuvres d’art atteint des records stratosphériques. Le nombre de milliardaires augmente chaque année, passant de 1426 en 2013 à 1810 en 2016 dans le monde, et le montant des ventes aux enchères suit la même tendance.

Dans une autre mesure mais suivant les mêmes tendances, les sites de ventes aux enchères connaissent également un succès croissant, c’est le cas de catawiki, qui écoule chaque semaine 35 000 lots vendus.

Un record mondial

Le 15 novembre 2017 à New-York, la maison de ventes aux enchères américaine Christie’s a adjugé pour 450 millions de dollars un tableau datant d’environ 1500 (peint entre 1506 et 1513) et sur bois de noyer de 65,6 x 45,4 cm, peint par Léonard de Vinci et intitulé « Salvator Mundi ». C’est LE record mondial pour un tableau, le précédent étant détenu par « Les femmes d’Alger » de Pablo Picasso, qui s’était vendu à 180 millions de dollars en 2015.

De 45 livres à 450 millions de $

« Salvator Mundi » avait été vendu 45 livres sterling en 1958 par la maison Sotheby’s. L’historien d’art Robert Simon le rachète en 2005 pour 10 000 dollars, le tableau est alors considéré comme une copie retouchée. Mais le nouveau propriétaire entame des travaux de restauration, de nettoyage et peinture, tout en faisant des recherches, qui amèneront à l’authentification du « Salvator Mundi » comme un véritable Léonard de Vinci.

Bingo !

Bingo ! Robert Simon le revend en 2013 pour la somme de 127,5 millions de dollars. C’est le milliardaire russe Dimitri Rybolovlev qui aurait racheté le tableau, et qui serait donc l’heureux revendeur de la vente d’hier, sans que cela n’ait été confirmé. Une culbute de 323 millions de dollars en 4 ans, connaissez-vous un meilleur placement ?

Je souhaite écrire un commentaire !

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Tendance