Connect with us

Art

"Le scooter à pédales" de Jean-Louis Tribes : un court métrage au parfum vintage et oriental

Publié

le

Début novembre nous rencontrions le comédien Jean-Louis Tribes. C’était en Tunisie, à Djerba plus précisément, au milieu des couleurs ocre et embaumés de senteurs orientales, propices aux souvenirs de ce Pied-Noir né en Algérie. Des souvenirs que l’acteur a partagé avec Monsieur Vintage, au travers d’un court-métrage qu’il a réalisé en 1991 : « Le scooter à pédales », Grand Prix du Festival de Lille.
jean-louis-tribes

Jean-Louis Tribes. Crédit photo : Matthieu Tribes©

Un artiste multi-facettes

Jean-Louis Tribes est un comédien, auteur, metteur en scène et réalisateur. Nous l’avons rencontré à Djerba, au sein du Radisson Blu Resort début novembre 2017. Une escapade de stars où il était accompagné de quelques artistes ; Armelle Lesniak, Aurélien Wiik, Dounia Coesens, David Ban, Pierre Deny et Olivier Macé.

Formé à l’Actors Studio

Jean-Louis Tribes a enseigné les mathématiques durant 15 ans. C’est un accident qui l’a décidé à changer de voie afin de faire enfin ce pour quoi il était destiné : la comédie. Formé à l’Actors Studio, l’ex-prof de maths ne connaissait personne dans le milieu du cinéma. C’est donc par le biais de l’écriture qu’il change d’orientation, avant de « jouer ce qu’il était », comme l’Actors Studio lui avait enseigné.

Acteur de théâtre, de cinéma ; « Gangsters » d’Olivier Marchal en 2001 ou « Les démons de Jésus » de Bernie Bonvoisin (retrouvez notre interview de l’ex-chanteur de Trust en cliquant ici) en 1997 (parmi beaucoup d’autres), Jean-Louis Tribes a également joué dans de nombreuses séries télévisées ; « Les cinq dernières minutes », « Navarro », « Le commissaire Moulin ». Il est également réalisateur (il a réalisé 300 épisodes de « Plus belle la vie ») metteur en scène et enseigne aujourd’hui le théâtre à Paris.

« L’Algérie de mon enfance »

« Djerba me remémore l’Algérie de mon enfance. Le charme oriental, une musique, des odeurs qui me rappellent à mes souvenirs de gamin » nous disait-il en ce début novembre doux et ensoleillé. « J’avais réalisé il y a 25 ans de cela un court-métrage qui racontait alors la situation en Algérie en 1954 ». Année qui marquait le début de la guerre d’indépendance algérienne, un conflit qui allait durer presque 8 ans.

Un « court » vintage & oriental

Un « court » intitulé « Le scooter à pédales » et tourné en 1990. Une réalisation très empreinte de vintage par la mode et le cadre de l’époque. On y retrouve des gamins en culottes courtes, des femmes élégantes, une superbe Citroën traction rouge, un instituteur en costume étriqué très fifties et des jouets d’époque puisque l’action se déroule à Noël, dont le fameux scooter à pédales, un jouet totalement rétro et plein de charme.

De très beaux plans et des couleurs douces

Les plans sont beaux et les couleurs douces tranchent avec le fond de l’histoire, bien plus brutale. Celle de 3 gamins ; un Pied-Noir interprété par le fils de Jean-Louis Tribes : Matthieu Tribes (les chiens ne font pas des chats et l’enfant-acteur est devenu à son tour réalisateur, vous pouvez découvrir le spot qu’il a récemment réalisé : « Réfugiés », avec Mathieu Kassovitz en cliquant sur ce lien), un enfant Juif et un gamin Arabe.

L’innocence de la jeunesse confrontée à la folie des hommes, autour d’un scooter à pédales, réplique rouge d’un Vespa très vintage. Rouge, comme le sang qui a coulé entre le 1er novembre 1954 et le 19 mars 1962, en Algérie.


le scooter à pedales VTS_ from Jean louis TRIBES on Vimeo.

Crédit photo : Matthieu Tribes©
 
Je souhaite écrire un commentaire !

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tendance