Connect with us

Art

3 raisons de visionner "The Irishman", le dernier Scorsese

Publié

le

Le dernier film de Martin Scorsese est sorti hier. Mais à l’instar du dernier opus des frères Coen « La ballade de Buster Scruggs » sorti le 16 novembre 2018, le nouveau film du réalisateur de Taxi Driver, baptisé « The Irishman » ne sortira pas au cinéma, mais uniquement sur la plateforme Netflix. Nous l’avons visionné et les 3 heures 30 minutes de film passent très vite. Nous avons trouvé au moins 3 bonnes raisons de regarder le film.

the irishman - Vintage

Pourquoi le dernier Scorsese n’est pas diffusé en salles

Le dernier film de Martin Scorsese vient de sortir. Pas au cinéma, mais sur la plateforme Netflix. Mais alors pourquoi le long métrage du grand maître des films de mafieux n’est-il pas projeté dans les salles ? Et bien simplement parce qu’aucun studio de cinéma n’a voulu financer la dernière saga du maestro italo-américain, qui a coûté 169 millions de dollars et 10 ans de préparation. Seul Netflix a accepté de mettre un si gros chèque sur la table, pour que naisse enfin The Irishman. Et n’en déplaise aux puristes du cinéma ; même si ce très réussi dernier Scorsese ne sera projeté dans aucune salle, on peut remercier Netflix d’avoir rendu possible l’existence de ce film fabuleux !

Autre explication : le système de diffusion français oblige à respecter un délai de 36 mois entre la sortie en salles de cinéma et la diffusion sur les plateformes de streaming. Netflix, qui a financé le film, voyait assez mal d’attendre 3 ans pour que le nouveau Scorsese ne soit diffusé sur la plateforme, qui compte aujourd’hui 6 millions d’abonnés

À noter que pour pouvoir concourir aux Oscars, the Irishman est diffusé sur grand écran aux États-Unis. Il l’est également en Angleterre, en Australie et en Belgique.

Synopsis

The Irishman est une saga qui s’étire sur 5 décennies au travers du récit du tueur à gages Frank Sheeran, interprété par Robert De Niro. Frank Sheeran, surnommé « The Irishman », a été soldat durant la seconde guerre mondiale, puis chauffeur routier, syndicaliste au sein du très puissant Teamsters, le syndicat des camionneurs aux États-Unis, homme de mains et enfin, gorille pour le patron du syndicat Teamsters ; Jimmy Hoffa, joué dans le film par Al Pacino. The Irishman raconte son histoire et celle du crime organisé dans l’Amérique d’après-guerre.

3 bonnes raisons de voir le film :
1) Le trio d’acteurs

Nous avons vu Irishman dès sa mise en ligne sur la plateforme Netflix et force est de reconnaître que c’est un grand Scorsese. Certes Al Pacino en fait des tonnes comme à l’accoutumée et à l’inverse d’un de Niro plus en retenu mais d’autant plus charismatique, mais il crève carrément l’écran en Jimmy Hoffa électrique et postillonnant. Visionner The Irishman est un plaisir ne serait-ce que par le regroupement de 3 pointures du cinéma : Robert De Niro, Al Pacino et Joe Pesci, 4 si l’on inclut un des autres préférés de Scorsese : Harvey Keitel, dont la présence à l’écran est plus courte.

2) Les décors d’époque

Avec un budget de 169 millions, Martin Scorsese n’a pas lésiné sur la reconstitution des époques mises en scène. Cinq décennies entre les années 40 et 80 parfaitement retranscrites à l’écran, au travers de la mode, des automobiles, du design et de la musique. The Irishman est un succulent voyage dans le passé où l’on prend plaisir à redécouvrir des époques oubliées.

3) Le procédé « de-aging »

The Irishman s’étirant sur plusieurs décennies et étant truffé de flash-backs, il était indispensable de découvrir un Robert de Niro à différents âges. Pour ce faire, Martin Scorsese a fait appel à un procédé récent : le « de-aging ». Un système développé par Lucas Industrial Light & Magic, la société d’effets spéciaux de Georges Lucas. Une vraie réussite technologique qui évite des heures de maquillage aux acteurs, puisque le principe est basé sur des capteurs et des caméras. Une vraie réussite, comme ce dernier film de Scorsese.

The Irishman – sortie le 27 novembre 2019 – réalisateur : Martin Scorsese – avec : Robert De Niro, Al Pacino, Joe Pesci, Harvey Keitel – durée : 3 heures et 29 minutes – diffusion : uniquement sur la plateforme Netflix.

 
Je souhaite écrire un commentaire !

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Tendance