Connect with us

Musique

"HIGHWAY TO HELL" : l'album qui a ouvert la route de l'Amérique à AC/DC

Publié

le

L’album d’AC/DC « HIGHWAY TO HELL » est le 6ème du groupe, celui qui amènera une notoriété internationale aux australiens et le dernier de Bon Scott, qui décèdera étouffé dans une Renault 5, après une soirée trop arrosée le 19 février 1980. À l’intérieur 10 pépites, dont le morceau « HIGHWAY TO HELL » qui deviendra un hymne. C’est le guitariste Malcolm Young qui aurait eu l’idée du riff d’introduction, une idée de génie.
highway-to-hell

HIGHWAY TO HELL est sorti le 27 juillet 1979.

6ème album studio d’AC/DC et dernier avec Bon Scott

L’album «HIGHWAY TO HELL» est sorti le 27 juillet 1979. C’est le sixième album studio du groupe australien AC/DC (5ème à l’international) et le dernier avec Bon Scott, qui décèdera 7 mois après la sortie du disque. Bon Scott, qui ne connaîtra malheureusement pas le succès international du groupe obtenu grâce à ce sixième opus.

7 fois disque de platine aux USA

L’album s’est vendu à plus de 10 millions d’exemplaires, dont 7 millions rien qu’aux États-Unis, où le vinyle a été 7 fois disque de platine.

Conquérir l’Amérique

Avec ses 5 albums précédents, AC/DC s’est fait connaître en Australie, en Angleterre et en Europe. Mais il était encore inconnu aux États-Unis. Atlantic Records voulait décrocher cet énorme marché en imposant un Hit du groupe chez l’Oncle Sam. La pression était donc forte sur les frêles épaules des frères Young et de Bon Scott.

Pour arriver à cet objectif, Atlantic choisi l’ingénieur du son Eddie Kramer, ancien « ingé-son » de Jimi Hendrix et producteur de Kiss. Mais l’association entre les frères Young et ce nouvel arrivant (n’oublions pas que pour ce 6ème album, le frère de Malcolm et Angus : George, avait été évincé par la maison de production, comme son acolyte Harry Vanda) ne prend pas.

Arrivée de Robert John Lange

Atlantic Records se sépare donc d’Eddie Kramer, et le remplace par un certain Robert John Lange (dont le surnom est ‘Mutt »). La mayonnaise prend comme jamais, et c’est grâce à Lange qu’AC/DC s’ouvrira enfin les voies du succès vers l’Amérique, parce qu’il avait réussi à canaliser l’énergie du groupe et à leur faire accepter de modifier leur son.

Un titre trouvé par Angus Young

Sur cette galette, un morceau sort du lot : « HIGHWAY TO HELL ». 3,26 minutes du pur Rock, une intro qui serait l’œuvre de Malcolm Young, travaillée à l’époque où Eddie Kramer était encore aux manettes et le titre, trouvé par Angus.

HIGHWAY TO HELL : un titre qui tire son origine en Australie

Quand à cette « autoroute pour l’enfer », n’y voyez rien de démoniaque mais plutôt une ode à la liberté. Pour la petite histoire, Bon Scott habitait à l’époque au port de Fremantle, en Australie. Il avait ses habitudes dans un bar situé pas très loin de son appartement : « The Raffles ». Pour s’y rendre, il devait emprunter ce que les locaux appellent « La Canning Highway ». Cette route, longue de 17 kilomètres et reliant Perth à Fremantle, avait un fort dénivelé avant le pub. En bas de la descente, un carrefour, au niveau duquel de nombreux automobilistes et motards se sont tués tellement il était dangereux.

Aucune connotation satanique

Des rockers, des fous du volant, bikers et autres rebelles de l’époque sortant alcoolisés du « Raffles » se seraient tués à cet endroit, que les habitants avaient surnommé « THE HIGHWAY TO HELL ». Le morceau n’a donc aucune connotation satanique mais fait référence à une réalité.

Je souhaite écrire un commentaire !

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Tendance