Connect with us

Actu Vintage

Les origines de la fête d'Halloween

Publié

le

Contraction de « All hallows Eve » : « veillée de la Toussaint » en français, l’origine d’Halloween se situe il y a 3000 ans. A cette époque, l’année celtique se terminait non pas le 31 décembre, mais le 31 octobre. On appelait la dernière nuit « la nuit de SAMAIN ».
halloween

Élément incontournable des fêtes d’Halloween : la citrouille.

Les morts reviennent visiter leur ancienne demeure

Cette soirée là, SAMAIN permettait aux morts de revenir parmi les vivants pour visiter leur ancienne demeure. Les habitants préparaient des offrandes pour ceux passés de vie à trépas, de retour pour une nuit. On allumait des feux de bois et les druides apaisaient les revenants tout en rassurant et protégeant les vivants.

De retour de leurs virées nocturnes en forêt, les druides rapportaient les braises des feux pour que les habitants les déposent dans leur cheminée afin de commencer la nouvelle année avec un nouveau feu.

Le début d’Halloween

Des célébrations qui marquaient le début d’Halloween, une fête aux origines anglo-celtes. La citrouille est apparue bien plus tard, remplaçant le navet de Jack’O’Lantern, personnage issu d’une légende irlandaise. Ce dernier était un alcoolique notoire, méchant, fourbe et avare. Un soir de beuverie, le diable lui apparût pour prendre son âme, Jack accepta à une condition : que le malin lui offre un dernier verre !

Jack’O’Lantern

Le diable accepta et se transforma en pièce de six pence, Jack ne la dépensa pas et l’enferma dans sa bourse, fermée par une croix, ce qui empêchait le diable de sortir. Jack demanda alors de bénéficier d’un délai supplémentaire de 10 ans avant que son âme ne rejoigne les enfers, le diable accepta mais une fois de plus, au terme échu, il se fît rouler et se retrouva coincé en haut d’un arbre à l’écorce gravée d’une croix creusée par Jack.

Malin le Jack, mais tout a une fin et lorsqu’il mourut, un 31 octobre, il fût refusé au paradis comme en enfer. Obligé d’errer sans fin entre l’un et l’autre, il demanda à Satan de lui fournir un charbon pour éclairer son errance, le mit dans un navet, l’alluma et erra jusqu’au jour du jugement dernier.

Des légumes remplacés par la citrouille

Jack’O’Lantern réapparaissait chaque année à la date anniversaire de sa mort, le 31 octobre. Plus tard, au début du XXe siècle, les enfants du Finistère creusaient des betteraves, navets ou rutabagas pour fêter Halloween. Des légumes remplacés progressivement par la fameuse citrouille, que les bambins creusaient de deux yeux, un nez et une bouche maléfique afin de faire peur aux passants.

Les gamins défilaient ensuite déguisés en démons de maison en maison en demandant une farce ou une friandise : le fameux « Trick or treat ? » anglo-saxon.

Exportée par les irlandais

Les irlandais exportèrent la fête d’Halloween aux Etats-Unis lors de la grande famine qui frappa l’Irlande entre 1845 et 1851. Beaucoup d’entre eux immigrèrent chez l’Oncle Sam pour un mieux-vivre, emportant avec eux leurs citrouilles et célébrations du 31 octobre.

Halloween est aujourd’hui célébrée dignement aux Etats-Unis, Canada, Angleterre, Ecosse, Irlande, Pays-De-Galle, Nouvelle-Zélande et en Australie.

Crédit photo : Pixabay

 

 
1 commentaire

1 commentaire

  1. morland

    10/07/2016 at 19h30

    jsavais bien toute cette verite mais c trop hallucinant et fllippant au secours les gentils combien en a t il fait de plus encore jveux plus croire en lui

     

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Tendance