Connect with us

Actu Vintage

12 février 1986 : la France et l’Angleterre signaient l’accord pour la construction du tunnel sous la Manche

Publié

le

tgv sortie tunnel sous la manche a coquelles credit floran fevre - Vintage
Crédit photo : Floran Fèvre© de Mobylis – Wikimedia – Licence Creative Commons – Sortie du tunnel côté français à Coquelles.

Le 12 février 1986, la France et l’Angleterre ont marqué l’histoire européenne en signant un accord historique pour la construction du tunnel sous la Manche, un projet d’ingénierie titanesque qui allait relier physiquement les deux nations, dont une insulaire pour la première fois depuis des millénaires. Cette signature a marqué le début d’une aventure qui allait transformer les liens entre les deux pays et ouvrir de nouvelles perspectives de coopération et d’échanges.

Genèse du projet

L’idée de relier la France et l’Angleterre par un tunnel sous-marin remonte à plusieurs siècles, mais ce n’est qu’au XXe siècle que le projet est devenu réalisable grâce aux avancées technologiques et à l’évolution des relations entre les deux pays. Les premières études sérieuses ont commencé dans les années 1950, mais ce n’est qu’à partir des années 1970 que le projet a réellement pris forme.

Mise en place du projet

La construction du tunnel sous la Manche était un projet complexe qui nécessitait une coordination étroite entre les gouvernements français et britannique, ainsi qu’entre de nombreuses entreprises et organismes impliqués dans sa réalisation. Des consortiums internationaux ont été formés pour gérer les différentes phases du projet, de la conception à la construction en passant par le financement.

Coût et durée des travaux

Le coût total du projet s’est élevé à environ 15 milliards de livres sterling et a nécessité 15 000 personnes pour la construction. Un montant colossal à l’époque et un chantier titanesque. Les travaux de construction ont débuté en 1988 et ont duré près de six ans, avec des équipes travaillant jour et nuit pour creuser le tunnel à travers le lit de la Manche.

Spécificités du tunnel

Le tunnel sous la Manche mesure environ 50 kilomètres de longueur totale, dont près de 38 kilomètres sous la mer. Il se compose de trois tunnels parallèles : deux tubes ferroviaires pour le transport de passagers et de marchandises, et un tunnel de service pour l’entretien et les interventions d’urgence. Le tunnel est équipé de systèmes de sécurité sophistiqués pour prévenir les accidents et assurer la sécurité des voyageurs.

Date d’ouverture au public

Après des années de travail acharné et de défis techniques, le tunnel sous la Manche a été officiellement ouvert au public le 1er juin 1994, mais il a été inauguré par François Mitterrand et la Reine Elizabeth II le 6 mai 1994, lors d’une cérémonie inaugurale qui a réuni des dignitaires des deux côtés de la Manche. Cette ouverture a marqué un moment historique dans l’histoire de l’Europe, symbolisant la fin des siècles de séparation physique entre la France et l’Angleterre.

Impact et héritage

Depuis son ouverture, le tunnel sous la Manche a eu un impact profond sur les échanges commerciaux, le tourisme et les relations entre la France et l’Angleterre. Il a rapproché les deux pays et facilité les déplacements entre l’Europe continentale et le Royaume-Uni, renforçant ainsi les liens économiques et culturels entre les deux rives de la Manche.

La signature de l’accord entre la France et l’Angleterre pour la construction du tunnel sous la Manche le 12 février 1986 marque un tournant décisif dans l’histoire européenne. Ce projet emblématique, fruit d’une collaboration étroite entre les deux nations, incarne la volonté de surmonter les obstacles géographiques et politiques pour construire un avenir commun fondé sur la coopération et la solidarité.

Crédit photo : Floran Fèvre© de Mobylis – Wikimedia – Licence Creative Commons – Sortie du tunnel côté français à Coquelles.
 
Je souhaite écrire un commentaire !

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tendance