Connect with us

Art

"Suspiria" : nous avons vu l'avant-première. Glaçant et esthétique

Publié

le

Le film Suspiria réalisé par Dario Argento est sorti le 1er février 1977. 41 ans plus tard, le réalisateur italien Luca Guadagnino en fait un remake glaçant et esthétique. Nous avons vu l’avant-première.
suspiria 6 - Vintage

Affiche française du film Suspiria

Un remake du film de 1977

1er février 1977 sort dans les salles italiennes le 6ème long métrage de Dario Argento (un des maîtres incontesté du film d’épouvante) intitulé « Suspiria ». Un film qui se situe après « Les frissons de l’angoisse » sorti en 1975 et avant « Inferno » sorti en 1980.

On se souvient de « L’oiseau au plumage de cristal » sorti en 1970, « Le chat à neuf queues » en 1971, « Quatre mouches de velours gris » en 1971, « Phenomena » en 1985, avec sa bande son Hard Rock, les morceaux de Goblin et Claudio Simonetti, pour n’en citer que quelques-uns.

Dario Argento, c’est une ambiance. Faite de couleurs le plus souvent bleues, rouges sang qui se mêlent à la pénombre, de jolies femmes, une musique et l’effroi. Une image et des sons qui envahissaient l’écran, jusqu’à prendre la place des personnages.

suspiria 16 - Vintage

Tilda Swinton dans le rôle de Madame Blanc


suspiria 4 - Vintage

Qui joue le rôle du docteur Jozef Klemperer ? Un mystère plane sur le film

Le Suspiria de 1977 est considéré comme le meilleur film de Dario Argento. Difficile par conséquent de s’attaquer à cette référence, en 2018. C’est la raison pour laquelle, lors de la dernière Mostra de Venise, les journalistes accrédités n’avaient qu’un mot en tête : « Suspiria », le tant attendu remake d’El Maestro.

Une trilogie d’horreur

Le film de Dario Argento était le premier d’une trilogie basée sur les trois mères : Mater Suspiriarum, Mater Tenebrarum et Mater Lachrimarum, trois sorcières vivant dans 3 villes différentes : Fribourg, New-York et Rome.

Suspiria (1977) se déroulait à Fribourg, Inferno (1980-second opus de la trilogie) à New-York et La troisième mère (2007-3e et dernière partie) à Rome.

Dans le Suspiria de Luca Guadagnino, la scène se déroule toujours en Allemagne, mais à Berlin. On y retrouve une partie de l’ambiance Argento, faite de couloirs, d’escaliers, de salles vides et froides, de fenêtres, d’éclairage particulier, de musique (qui a toujours eu une part prépondérante chez le maître du giallo), de miroirs et de soupirs.

suspiria 11 - Vintage

Dakota Johnson interprète Susie Bannion

Essoufflement assuré

Un film essoufflant qui vous tient en haleine avec des scènes vraiment flippantes, comme celle où une danseuse enfermée dans la salle aux miroirs se fait carrément broyer dans une chorégraphie dérangeante.

Le synopsis

Susie Bannion, jeune danseuse américaine, débarque à Berlin dans l’espoir d’intégrer la célèbre compagnie de danse Helena Markos. Madame Blanc, sa chorégraphe, impressionnée par son talent, promeut Susie danseuse étoile, qui doit également son intégration à la disparition d’une autre danseuse : Patricia. Tandis que les répétitions du ballet final s’intensifient, les deux femmes deviennent de plus en plus proches. C’est alors que Susie commence à faire de terrifiantes découvertes sur la compagnie et celles qui la dirigent…

Aller à l’essentiel

Contrairement au Suspiria de Dario Argento, qui laisse planer le suspense une bonne partie de son film, le remake de Luca Guadagnino en vient assez rapidement au fait, faisant comprendre au spectateur que cette académie de danse n’a rien de conventionnel, mais qu’il s’agit en fait d’un repère de sorcières, manipulées par Mère Markos et la très énigmatique Madame Blanc, interprétée par l’actrice britannique Tilda Swinton (Le monde de Narnia, L’étrange histoire de Benjamin Button, Michael Clayton, Doctor Strange, Julia ..).

suspiria 15 - Vintage

Mia Goth en Sara et Dakota Johnson en Susie pour le ballet final

Faux pénis et fausses testicules

Tilda Swinton qui, selon la rumeur, interprèterait deux rôles dans ce Suspiria version 2018 (voire même trois puisqu’une autre rumeur laisse entendre qu’elle interpréterait également la sorcière Markos) ; celui de Madame Blanc, mais également celui d’un homme : le docteur Jozef Klemperer, aidée par un long travail de maquillage (4 heures de maquillage par jour), l’actrice serait même allé jusqu’à commander un faux pénis et ses testicules, selon nos confrères du magazine Première. Au générique, ce rôle est curieusement attribué à un certain comédien appelé Lutz Ebersdorf, mais qui à l’âge de 82 ans ne compte aucun autre film à son actif. Étrange.

Une française au casting

À noter au casting la présence de l’actrice française Sylvie Testud, qui interprète Miss Griffith. Une petite bonne femme étriquée dans des habits trop vieux pour elle, avec de petites lunettes et cheveux courts.

Dario Argento n’apprécie pas

Même si l’intéressé, Dario Argento, est loin d’apprécier ce remake (il a déclaré que ce film avait été réalisé sans lui et pour de l’argent..), il faut lui reconnaître une certaine esthétique, une ambiance lourde et dérangeante et de pures scènes d’horreur terrifiantes. Au fond, n’est-ce pas ce qu’on demande à un film d’épouvante ?

suspiria 2 - Vintage

Architecture moscovite typique de l’Allemagne des seventies

Vintage et moscovite

L’action se passe en 1977, sur fond de Bande à Baader (Fraction Armée Rouge) pendant ce qu’on a appelé « Les années de plomb », de mur de Berlin et des camps de concentration de la seconde guerre mondiale. Une période vintage bien retranscrite dans le film, avec l’architecture moscovite du Berlin des seventies, même s’il se passe essentiellement au sein de l’Académie de Danse appelée « TANZ » (« danse » en français).

Patricia chez le psy

Le film s’ouvre par la visite de Patricia, danseuse à l’Académie TANZ qui se confie à son psychiatre, le docteur Jozef Klemperer. Quelqu’un ou quelque chose cherche à la faire disparaître, on découvre entre les mains du docteur un cahier noir dans lequel il note les séances avec sa patiente. Dedans, on peut y lire Mater Suspiriarum, Mater Tenebrarum et Mater Lachrimarum, des dessins torturés et quelques notes terrifiantes.

Un final horrifique

Le reste se divise en 6 chapitres et un épilogue, pour un film de 2 heures et trente-deux minutes, au final effroyable teinté de rouge et habillé par une chorégraphie qui est loin d’être celle du « Lac des Cygnes ».

SUSPIRIA – Un film de Luca Guadagnino – sortie cinéma : 14 novembre 2018 – durée : 2H32MN – genre : épouvante – origine : italo-américaine – Casting : Dakota Johnson : Susie Bannion / Tilda Swinton : Madame Blanc / Chloé Grace Moretz : Patricia / Mia Goth : Sara / Jessica Harper : Anke / Sylvie Testud : Miss Griffith / Angela Winkler : Miss Tanner – Distributeur : METROPOLITAN FILMEXPORT.
NOTRE GALERIE D’IMAGES
[Best_Wordpress_Gallery id= »490″ gal_title= »SUSPIRIA 2018″]
Crédit photo : METROPOLITAN FILMEXPORT©
 
Je souhaite écrire un commentaire !

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Tendance