Connect with us

Life

William Friedkin le réalisateur de “L’Exorciste” nous a quittés à l’âge de 87 ans

Publié

le

William friedkin - Vintage

Le réalisateur américain William Friedkin est mort lundi 7 août à Los Angeles, à l’âge de 87 ans. C’est ce qu’a déclaré sa femme Sherry Lansing au Hollywood Reporter. Il avait réalisé entre autres le célèbre film d’horreur L’Exorciste.

William Friedkin, réalisateur de L’Exorciste est décédé ce lundi 7 août à Los Angeles. Également célèbre pour French Connection sorti en 1971, William Friedkin avait réalisé une vingtaine de longs métrages. Parmi son œuvre, L’Exorciste est le film d’horreur le plus rentable de tous les temps, puisqu’il a généré plus de deux milliards de dollars de recettes, pour un budget de 15 millions de dollars. C’est également devenu un classique du genre, classé comme 3ème meilleur thriller par L’American Film Institute, derrière Psychose et Les dents de la mer.

William Friedkin : L’art de la provocation cinématographique

Depuis les premiers jours du cinéma, quelques réalisateurs ont réussi à se démarquer grâce à leur style unique et leur approche audacieuse de la narration. William Friedkin, né le 29 août 1935 à Chicago, fait incontestablement partie de cette catégorie d’artistes. Avec une filmographie marquée par des œuvres provocantes et mémorables, Friedkin a laissé une empreinte indélébile sur l’industrie cinématographique.

Le parcours et les débuts

William Friedkin a commencé sa carrière dans le cinéma comme réalisateur de documentaires avant de faire ses débuts dans le monde de la fiction. Il a rapidement attiré l’attention grâce à son style visuel saisissant et sa capacité à plonger le spectateur au cœur de l’action. En 1971, il a réalisé ce qui allait devenir l’un de ses films les plus emblématiques, « French Connection ».

Ce thriller policier, basé sur une histoire vraie, suit les enquêtes de deux détectives de New York tentant de démanteler un réseau de trafic de drogue. Le film a été acclamé par la critique et a remporté cinq Oscars, dont celui du Meilleur Réalisateur pour Friedkin. Son approche réaliste et immersif a laissé une marque profonde sur l’industrie cinématographique et a ouvert la voie à de nombreux films policiers ultérieurs.

L’expérimentation et la provocation

Friedkin ne s’est pas contenté de suivre les sentiers battus du cinéma conventionnel. Il a constamment cherché à repousser les limites de la narration et à provoquer des réactions émotionnelles intenses chez son public. En 1973, il a réalisé « L’Exorciste », un film d’horreur qui a choqué les spectateurs du monde entier. Basé sur le roman de William Peter Blatty, le film suit les terrifiantes tentatives d’un prêtre pour exorciser un démon qui a pris possession d’une jeune fille.

« L’Exorciste » est devenu l’un des films d’horreur les plus emblématiques de tous les temps, en grande partie grâce à la vision intransigeante de Friedkin. Le réalisateur a utilisé des techniques innovantes pour créer des scènes de terreur et de possession inoubliables. Sa capacité à jouer avec les émotions du public a renforcé son statut de provocateur cinématographique.

La chute et la résurrection

Bien que Friedkin ait connu des succès retentissants dans les années 1970, il a également traversé des périodes difficiles. Certains de ses films, comme « Sorcerer » (1977) et « Cruising » (1980), ont été mal reçus par la critique et le public. Cependant, il a continué à expérimenter et à prendre des risques artistiques, même lorsque cela signifiait se confronter à des échecs.

Sa carrière a connu un renouveau dans les années 2000 avec le thriller « Bug » (2006), basé sur la pièce de théâtre du même nom de Tracy Letts. Le film, qui explore les thèmes de la paranoïa et de la folie, a été salué pour sa tension psychologique et les performances captivantes de ses acteurs. Cette résurrection artistique a rappelé au monde du cinéma le talent indéniable de Friedkin.

Héritage et influence

L’héritage de William Friedkin réside non seulement dans ses œuvres cinématographiques audacieuses, mais aussi dans sa capacité à défier les conventions et à pousser les limites du médium. Son style visuel distinctif, caractérisé par des angles de caméra innovants et une mise en scène immersive, a inspiré de nombreux cinéastes contemporains.

Des réalisateurs tels que Quentin Tarantino et Darren Aronofsky ont salué l’influence de Friedkin sur leur propre travail. Tarantino a notamment décrit « The French Connection » comme un « film parfait » et a exprimé son admiration pour la manière dont Friedkin a su capturer l’authenticité de l’action policière.

William Friedkin reste l’un des réalisateurs les plus provocateurs et innovants de l’histoire du cinéma. De ses débuts audacieux avec « French Connection » à ses films d’horreur emblématiques comme « L’Exorciste », Friedkin a toujours cherché à repousser les limites et à susciter des réactions intenses chez son public. Son héritage perdure à travers les œuvres de nombreux cinéastes contemporains qui ont été influencés par son style distinctif et son approche artistique sans compromis. Alors que l’industrie cinématographique continue d’évoluer, le nom de William Friedkin demeure une référence incontournable pour tous ceux qui cherchent à défier les conventions et à créer un impact durable à travers le septième art.


Crédit photo : Guillem Medina©-Wikimedia
 
Je souhaite écrire un commentaire !

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Tendance