Connect with us

Motors

On a testé la version Scrambler du Moto Guzzi V7 II

Publié

le

Après avoir essayé la Moto Guzzi V7 Racer et Stone (version II – voir notre essai en cliquant ici), la marque à l’aigle nous a proposé d’enfourcher la version Scrambler de ce V7 bien sympathique, conçue à partir d’éléments du garage Moto Guzzi, site dédié à l’accessoirisation de la V7.

IMG_1039

Dans la famille V7 de Guzzi, il y a la Stone (version de base et entrée de gamme de la marque vendue 8 299 euros), la Spéciale (plus personnalisée ; jantes à rayons, peinture spécifique à 8 899 euros) et enfin la Racer, version ultime de la V7 avec un look Café Racer affirmé, une machine qui se négocie à 9 999 euros.

IMG_1063
Les « messieurs vintage » à l’essai : Triumph Bonneville et Moto Guzzi V7 Scrambler

Il ne vous aura pas échappé que la grosse tendance en matière de motos est au vintage, au néo-rétro et aux préparations. Moto-Guzzi, marque historique à l’ADN rustique possédant une âme et une personnalité fortes avait par conséquent toute légitimité à proposer une déclinaison de « prépas » des V7 Stone et Spéciale, via un site dédié : garage Moto Guzzi.

IMG_1074

Sur ce site dédié uniquement à la V7, vous pouvez personnaliser votre moto à partir des bases Stone et Spéciale (comme pour le Scrambler de Ducati). Quatre déclinaisons possibles :

DAPPER : pour une version Café Racer de la machine
DARK RIDER : version black orientée “bad boy”
SCRAMBLER : cross/route vintage
LEGEND : carrément vintage

DSC_0450

C’est donc la Scrambler que nous avons enfourché pour un trip de 2 jours. Cette version a été déclinée à partir de la Spéciale. Pourquoi me direz-vous ? Simplement parce que la Stone est équipée de jantes à bâtons, alors que la Spéciale reçoit des jantes à rayons, avouez qu’un Scrambler à rayons a quand même plus de gueule, d’où le choix de la firme de Mandello Del Lario.

Au centre du cadre, rien ne change. Le moteur est le même que celui qui équipe les Racer, Stone et Speciale, à savoir le V2 transversal de 744 cm3 développant 48 chevaux, pour un couple de 59 Nm à 3 000 tr/mn.

moto-guzzi-V7-II-scrambler-2015
moto-guzzi-V7-II-scrambler-2015-8

Les différences s’installent côté look et sonorité. Le pot de cette Scrambler est un « 2 en 1 » Arrow remontant sous le clignotant arrière droit, alors que sur la version Spéciale, 2 pots longent la moto de chaque côté, placés en bas de cadre.

Un pot Arrow qui contribue au look Scrambler à 90%, mais qui modifie également la sonorité de la machine puisque sur cette version le borborygme se veut plus puissant, rauque et pétaradant, ni trop-ni trop peu.

moto-guzzi-V7-II-scrambler-2015-3
moto-guzzi-V7-II-scrambler-2015-4
moto-guzzi-V7-II-scrambler-2015-5

Les pneus sont à crampons, ils finissent d’affirmer le design Scrambler de l’ensemble et assurent une bon grip en courbe comme sur zones glissantes. Le compteur est exactement le même que sur la V7 Stone, Spéciale et Racer. Il diffuse par conséquent les mêmes informations à savoir : trip journalier, trip total, température et heure.

Pas de jauge à essence là aussi, mais un indicateur de réserve, dont la contenance se situe à 4 litres sur un total de 21 litres.

moto-guzzi-V7-II-scrambler-2015-6
Dans cette version Scrambler, impossible de placer un objet sous la selle

En essai, la position est aussi bonne que sur les 2 autres versions (on met de côté la Racer qui avec ses demi-guidons bracelet positionne le pilote en version sportive donc plus fatigante), avec un guidon droit qui offre une position naturelle plutôt reposante. Les commandes tombent bien sous les doigts et les genoux ne touchent plus les culasses.

A signaler une fois de plus, que sur les versions II de la V7, la boîte de vitesse est toute nouvelle, passe à 6 rapports et est plus douce, avec un sélecteur là aussi plus souple, plus agréable et une recherche du neutre plus aisée.

moto-guzzi-V7-II-scrambler-2015-7
moto-guzzi-V7-II-scrambler-2015-9
Pour parfaire le look Scrambler de notre V7 d’essai, Moto Guzzi à ajouter les accessoires suivants :
Référence Désignation/Tarif TTC public
606123M Soufflets de fourche (il n’y en a pas sur la Spéciale) : 24 €
2S000152 Garde-boues longs finition satinée : 517 €
2S000153 3 porte numéro finition satinée : 535 €
2S000154 Couvercles d’injecteurs finition satinée : 113 €
2S000258 Repose-pied off road : 34 €
2S000262 Selle rembourrée : 161 €
2S000282 Support de plaque (homologué) : 98 €
2S000311 Echappement 2 en 1 (version ABS) : 1 383 €
2S000325 Support fixation échappement haut pour garde-boue: 12 €
605985M Barre de guidon droit : 19 €
606018M Pneus à crampons : 254 €
605989M Sacoche à outil cuir noir : 167 €

Soit un total de 3 317 euros à rajouter au prix de la moto, une V7 II Spéciale vendue 8 899 euros pour un total de 12 216 euros. Vous l’aurez constaté, l’accessoire le plus cher pour obtenir une version Scrambler de son V7 (comme pour les autres marques, que ce soit Triumph ou Ducati) reste la ligne d’échappement, vendue 1 383 euros.

moto-guzzi-V7-II-scrambler-2015-11
moto-guzzi-V7-II-scrambler-2015-12

Vous pouvez toutefois vous offrir un scrambler Guzzi à partir de 2 154 euros TTC si vous optez pour la ligne d’échappement haute, les pneus à crampons et les garde-boues en aluminium de notre modèle d’essai.

La customisation se fait véritablement à la carte, il y en a donc pour toutes les bourses et pour tous les goûts.

Ah dernier point et pas des moindres, si vous aimez que les sun-lights soient sur vous et qu’attirer le regard des autres vous fait kiffer, alors cette V7 Scrambler est faite pour vous, parce qu’en plus d’être agréable au quotidien, elle possède une vraie gueule qui fait tourner toutes les têtes. On a pu le vérifier lors de notre essai, que ce soit en terrasse, au feu rouge ou ailleurs, avec cette Scrambler, vous roulerez différent, ça c’est sûr !

Note : 17/20
Les plus:
Une vraie « gueule »
Moteur
Boîte de vitesse
Caractère
Les moins:
suspension un peu ferme
moto-guzzi-V7-II-scrambler-2015-13
FICHE TECHNIQUE MOTO GUZZI V7
Cylindrée 744 cm3
Distribution 2 soupapes par cylindre actionnées par culbuteurs
Puissance maxi 48 cv à 6 250 tr/mn
Couple maxi 59 Nm à 3 000 tr/mn
Echappement Catalyseur 3 voies, 2 sondes lambda
Refroidissement air
Châssis Tubulaire, double berceau en acier
Suspension avant Fourche hydraulique télescopique Ø 40 mm
Suspension arrière Bras oscillant en alliage léger équipé de deux amortisseurs avec précontrainte réglable
Frein avant Disque acier inoxydable flottant Ø 320 mm, Etrier Brembo 4 pistons opposés
Frein arrière Disque acier inoxydable flottant Ø 260 mm, Etrier flottant 2 pistons
Roue avant 18″ en alliage léger (Stone), à rayons (Special-Racer) Pneumatique : 100/90
Roue arrière 17″ en alliage léger (Stone), à rayons (Special-Racer) Pneumatique : 130/80
Hauteur de selle 179 mm
Capacité du réservoir 21 litres dont 4 de réserve
Poids en ordre de marche 189 kg
Crédit Photo : photo de UNE et 3 premières photos : Eric Bodin – autres photos : monsieurvintage.com – vidéo ci-dessous : MOTO GUZZI.

 
3 Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Tendance