Connect with us

Motors

Maserati célèbre les 60 ans de l'Eldorado

Publié

le

Il était une fois, il y a 60 ans, un marchand de glaces italien qui voulait faire connaître sa marque. Il eut alors l’idée de faire appel au fabricant de voitures transalpin Maserati, l’Eldorado était née.
maserati eldorado 1958 - Vintage

Maserati Eldorado de 1958.

1ère monoplace sponsorisée d’Europe

Certains véhicules ont marqué l’histoire de leurs victoires légendaires, de leurs innovations techniques ou de leurs pilotes qui les ont conduits à la gloire. D’autres sont devenus de véritables icônes en représentant : une histoire unique, un tournant historique, un phénomène social, un événement qui, au-delà des pistes a défini une époque.

Un de ces véhicules est la Maserati Eldorado, devenu célèbre en 1958 en tant que première monoplace d’Europe à être sponsorisée par une marque détachée du milieu de la course automobile.

Maserati célèbre aujourd’hui les 60 ans de cette aventure glacée. Le 29 juin 1958, la première monoplace sponsorisée d’Europe se lançait sur la piste de Monza, avec le pilote de Formule 1 britannique Stirling Moss au volant.

Eldorado & Maserati

Maserati avait été choisie pour créer la voiture de Gino Zanetti, propriétaire de la société de glaces Eldorado. Déterminé à promouvoir sa marque sur la scène internationale, Zanetti se tourna vers la maison au Trident pour créer une monoplace afin de participer à la course «Trofeo dei dû Mondi» (La course des Deux Mondes) à Monza.

S’inspirant de l’Indianapolis 500, l’Automobile Club d’Italia avait organisé une course de 500 Miles sur ce circuit en invitant des pilotes américains de haut niveau à concourir aux côtés des meilleurs pilotes européens.

V8 de 410 cv

La Maserati Eldorado fût conçue en quelques mois, grâce au travail acharné de l’ingénieur Giulio Alfieri. La voiture était équipée d’un moteur V8, un bloc déjà utilisé sur les modèles 450S, et affichait une cylindrée de 4 190 cm3, pour une puissance de 410 chevaux à 800 tours par minute. La vitesse de la voiture dépassait les 350 km/h.

Poids plume

Afin d’alléger le véhicule, le manufacturier américain Halibrand fournit des roues spécifiques en magnésium, avec des pneus à tresses de 18 pouces gonflés à l’hélium ! Le poids de l’auto accusait un petit 758 kg, pour 410 chevaux.

Stirling Moss se classa 7ème à l’issue des 3 manches que comptait les 500 Miles de Monza. Malgré le succès en nombre de spectateurs et de son degré de divertissement, les 500 Miles de Monza ne sont pas devenus un rendez-vous régulier du calendrier des courses. Sur la base des conclusions de la course, l’« Eldorado» fut modifiée par le carrossier Gentilini qui enleva l’aileron arrière, et réduit la prise d’air du capot. Le véhicule entra ensuite dans l’Indianapolis 500 en 1959.

Fiche technique de la Maserati Eldorado

Siège unique Indy
Moteur: 90° V8.
Cylindrée: 4,190 cm3
Puissance: 410 ch à 8000 tours/min
Transmission: manuelle à 2 vitesses
Châssis: structure tubulaire, carrosserie aluminium
Poids: 758 kg
Vitesse maximale : plus de 350 km/h

Crédit photo : Maserati©
 
Je souhaite écrire un commentaire !

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Tendance