Connect with us

Auto

Vers la fin de la vitesse illimitée en Allemagne

Publié

le

Autobahn Muenchen - Vintage

Spécificité allemande depuis des décennies, la vitesse illimitée sur autoroute est peut-être en train de connaître ses derniers jours outre-Rhin. Début mai 2022, les ministres de l’Écologie des différents Länder sont en effet tombés d’accord pour mettre fin à cette particularité teutonne, en proposant une vitesse limitée à 100, 120 ou 130 km/h.

Autobahn Muenchen - Vintage

Autobahn Munchen en juin 2015. Crédit photo : Tarboosh©-Wikimedia

Vers la fin de la grande vitesse

Long de 12 993 kilomètres, le réseau autoroutier allemand est à vitesse illimitée sur 66% de sa longueur et ce, depuis 1957. Une altérité partagée avec la Corée du Nord, la Somalie, L’Île de Man et le Népal.

Cette spécificité risque bien de disparaître puisque les 16 ministres de l’Écologie des 16 Länder du pays (un Länder est un état, l’Allemagne étant une république fédérale) ont signé un projet de loi début mai 2022 lors d’un sommet environnemental, visant à supprimer la vitesse illimitée.

Un chancelier derrière les Verts

Soutenus par le nouveau chancelier Olaf Scholz (élu aux élections fédérales le 8 décembre 2021), arrivé au pouvoir grâce à la “coalition en feu tricolore” avec les verts et le parti libéral démocrate, les écologistes pourraient bien voir, cette fois, la fin de la vitesse illimitée sur autoroute. Déjà proposée en 2019 (avec proposition de rouler à 100 km/h de la part des verts) puis en 2020 (avec possibilité pour les véhicules électriques de rouler sans limitation), la suppression de la vitesse illimitée sur autoroute avait été par 2 fois rejetée par le Bundestag (l’équivalent de notre assemblée nationale).

Cette fois-ci, le projet pourrait bien passer avec pour première motivation, la diminution des rejets CO2 mais également pour mettre fin au “tourisme de la vitesse” que connaissent les autoroutes allemandes. Une étude menée sur l’autobahn démontre qu’en réduisant la vitesse à 130 km/h, les émissions de CO2 baisseraient de 1,9 million de tonnes par an. À 120 km/h, cette diminution atteindrait 2,6 millions de tonnes. Le Bundestag décidera, l’affaire est donc à suivre.

Crédit photo : Tarboosh©-Wikimedia
 
1 commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Tendance