Connect with us

A la Une

Lancement de la nouvelle Fiat 500 au Brésil

Publié

le

ofrancois fiat 500 electrique bresil 4082021 - Vintage
Après avoir été lancée en Europe le 1er novembre 2020, puis en Israël le 4 juillet 2021 (jour anniversaire des 64 ans de la Fiat 500), la Fiat 500 vient d’être lancée au Brésil. Soixante-quatre ans après sa sortie en 1957, la petite italienne continue son déploiement international, après s’être vendue à plus de 2,5 millions d’unités depuis sa relance néo-rétro de 2007.
ofrancois fiat 500 electrique bresil 4082021 - Vintage

Olivier François, patron de Fiat et la nouvelle Fiat 500 électrique. Crédit photo : Fiat©

Début août s’est déroulée au Brésil la présentation de la nouvelle Fiat 500 à la presse. L’iconique citadine 100% électrique a ainsi traversé l’océan, poursuivant son déploiement mondial après son lancement en Israël. Lors de la présentation à la presse et au réseau de distribution, Olivier François, CEO Marque FIAT Global et CMO Stellantis, s’est exprimé depuis le FIAT Style Center de Turin à travers un message vidéo.

La longue histoire de Fiat au Brésil

« Je suis fier de participer à cette journée importante qui voit les débuts de la nouvelle 500 au Brésil, le premier marché d’outre-Atlantique pour l’icône FIAT, après ses premiers pas hors d’Europe, en Israël » a déclaré Olivier François. « Cette étape s’inscrit parfaitement dans la longue histoire de Fiat au Brésil pour deux raisons. D’abord, le Brésil est la deuxième patrie de FIAT : il suffit de penser au lien séculaire qui nous unit et à l’importance stratégique de ce marché sur lequel FIAT est leader avec une part de marché de 22%. La deuxième raison est que c’est ici, il y a plus de 40 ans, que nous avons commencé à développer la technologie Flex-Fuel pour l’utilisation de carburants alternatifs comme l’éthanol, anticipant de plusieurs années les enjeux liés au développement durable et qui sous-tendent la stratégie et la voie verte choisie par la Marque » poursuit Olivier François. « En effet, la 500 est une icône du changement : née pour repenser la mobilité urbaine durable et actrice d’un virage important, elle joue un rôle clé dans la conversion des usagers à l’écologie et à l’électricité, considérant que, selon l’engagement de la Marque,  » ce n’est véritablement vert que si c’est vert pour tout le monde.

Le Brésil est la deuxième « maison » de FIAT où la Marque est actuellement leader du marché

Le Brésil est le marché extra-européen le plus important de FIAT où il est actuellement leader des ventes avec une part de 22%, en hausse de 52% par rapport à l’année précédente, grâce notamment à de nouveaux modèles récemment lancés qui ont enregistré des résultats exceptionnels : la Nuova Strada Pick-up, mis à jour l’année dernière, a immédiatement rencontré un grand succès en devenant la voiture la plus vendue au Brésil ; le SUV intermédiaire Fiat Toro, revu en avril dernier, a séduit le public avec une croissance des ventes de 25 % par rapport à la génération précédente. Et voici maintenant la nouvelle 500 qui sera disponible en berline 3 portes et finition Icon.

Un lien séculaire et plus de 40 ans de recherche et développement de technologies alternatives

À Betim, dans l’état du Minas Gerais, fut inaugurée en 1976 la première usine FIAT destinée à la production locale et la première voiture à sortir des lignes fut la Fiat 147, une version dérivée de la célèbre Fiat 127. Récemment rénovée, l’usine représente aujourd’hui l’une des entreprises les plus importantes du pays et plusieurs modèles Fiat y sont produits, dont le pick-up Nuova Strada. Mais la présence de l’entreprise italienne dans le pays a des racines beaucoup plus lointaines : il suffit de penser que le 26 juillet 1908, Silvio Alvares Penteado, à bord d’une Fiat 40HP, remporta la première course automobile organisée au Brésil.

Et en 1930, il y avait déjà un concessionnaire à Sao Paulo et en 1950, une succursale y fut ouverte pour l’importation et la distribution de tracteurs FIAT. Beaucoup de choses ont changé depuis, mais le lien s’est encore renforcé, à tel point qu’en 2015, la nouvelle usine de Goiana a été construite, dans l’État de Pernambuco, l’un des sites de production les plus avancés du monde automobile, où la Fiat Toro est née. Il faut aussi rappeler que c’est précisément au Brésil que, depuis les années 1970, la marque FIAT a développé des technologies alternatives visant à réduire les émissions rejetée dans l’atmosphère en proposant à ses clients des produits fiables, accessibles et durables.

L’un des exemples les plus significatifs de cette démarche éco responsable est né dans l’usine de Betim avant de s’étendre à l’Amérique latine puis à d’autres pays du monde : l’utilisation de l’éthanol, issu de la canne à sucre, et le développement de la technologie Flex-Fuel qui permet au moteur de fonctionner à l’éthanol ou à l’essence, ou avec la combinaison des deux carburants.

Sur le plan environnemental, l’avantage de l’éthanol réside dans le fait qu’il est une source d’énergie renouvelable et contribue à limiter les émissions de gaz à effet de serre, car la biomasse d’origine végétale réabsorbe le dioxyde de carbone émis par le véhicule. C’est donc l’une des solutions automobiles les plus durables disponibles sur le marché aujourd’hui. Désormais, avec le lancement de la nouvelle 500, la marque ouvre un nouveau chapitre en termes d’l’innovation afin de rendre la mobilité toujours plus accessible et respectueuse de l’environnement.

Crédit photo : Fiat©
 
Je souhaite écrire un commentaire !

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Tendance