Connect with us

Art

Aïlo : une odyssée qui nous a émerveillés, en salles le 13/03/2019

Publié

le

Le film Aïlo sortira dans les salles le 13 mars 2019. Il raconte la grande aventure d’un troupeau de rennes en Laponie finlandaise, parti rejoindre les sommets montagneux. Parmi eux, Aïlo, un bébé renne qui vient de naître et qui découvre la vie, ses épreuves, sur fond de paysages sublimes. Un premier long métrage réalisé par Guillaume Maidatchevsky, jusqu’alors réalisateur de documentaires animaliers. Pour un coup d’essai, c’est un coup de maître.
ailo 9 - Vintage

Un film qui vous émerveillera en famille : en salles le 13/03/2019

Un coup de maître

Le film Aïlo sortira au cinéma le 13 mars 2019. Nous avons vu l’avant-première et pour ce coup d’essai du réalisateur de documentaires animaliers Guillaume Maidatchevsky, c’est un véritable coup de maître.

Le synopsis

Aïlo nous raconte l’odyssée d’un bébé renne en Laponie finlandaise, qui doit combattre pour survivre. Frêle et vulnérable face aux épreuves qui jalonnent sa première année d’existence, son éveil au monde est un véritable conte au cœur des paysages grandioses de Laponie.

ailo 3 - Vintage

Aïlo, un jeune renne qui découvre la vie

Des paysages magnifiques

Le premier film de Guillaume Maidatchevsky émerveille le spectateur par ses prises de vues. Les paysages sont magnifiques, les couleurs de l’automne rappellent celles du Canada à la même époque, chatoyantes, chaudes et incroyablement riches, l’hiver transforme l’environnement en paysages surréalistes, dignes d’un dessin de Boris Vallejo ou d’un sculpteur sur glace.

ailo 5 - Vintage

La Laponie finlandaise : des paysages féériques


ailo 4 - Vintage

Un décor surréaliste


ailo 6 - Vintage

Aïlo : de superbes paysages naturels

L’homme hors caméra

Au milieu de ces décors fabuleux, une faune aussi belle que variée : la chouette harfang, l’hermine, le loup, le renne, le renard polaire, le glouton appelé aussi « le fantôme de la taïga » ou encore « Wolverine » et l’aigle majestueux. Proies et prédateurs qui se côtoient dans un juste équilibre d’où l’homme est banni. Une scène et une seule laisse en effet place à l’être humain, celle où l’on devine des abatteuses d’arbres, qui ressemblent étrangement à des robots dont les phares remplacent les yeux, sans aucune humanité, à l’instar de ceux qui les dirigent. Une réalité malheureuse que le réalisateur a eu la finesse d’intégrer dans son film, sans pour autant le dramatiser.

Un film intelligent

Et c’est bien là la force de cette première réalisation, qui à l’inverse de nombreux documentaires, laisse entrevoir un espoir sur le devenir de notre planète et des zones polaires. Oui la nature est belle, oui les paysages enneigés existent encore et oui, l’homme ne va pas encore partout, mais il arrive et en cela, Aïlo est un film intelligent, parce qu’il nous offre une immense bouffée d’oxygène, positive, belle et ô combien nécessaire, sans nous imposer le ton mortifère habituel des narrateurs de documentaires alarmistes.

ailo 8 - Vintage

L’hermine : sa fourrure change de couleur en fonction des saisons


ailo 7 - Vintage

Le renard polaire : il vit sur les sommets des montagnes


ailo 2 - Vintage

Avec le glouton et l’aigle, le loup représente un prédateur redoutable

Aïlo nous montre tant de beauté qu’il en devient évident que nous devons prendre conscience du rôle que nous avons à jouer pour l’avenir. Un avenir à préserver pour que les enfants de nos enfants, et leurs enfants à leur tour puissent connaître ce que Guillaume Maidatchevsy a filmé.

Une narration bien trouvée

La narration de Aïlo participe à ce côté positif de l’ensemble. C’est l’auteur/compositeur/interprète français Aldebert qui nous conte cette histoire, avec de l’humour et même un peu d’ironie, subtilement placées tout au long du film. Un ton décalé qui tranche complètement avec les documentaires animaliers habituels et qui, tout compte fait, colle parfaitement à la réalité de cette nature finlandaise, quand on découvre notamment avec quelle folie l’hermine blanche cavale dans la neige, ou tout le stratagème mis en place par le glouton pour séduire une femelle qui passait par là.

ailo 1 - Vintage

Le loup : à l’affût pour chasser les rennes qui partent vers les sommets

Aldebert a également composé et interprète la chanson du générique, un beau morceau calqué sur le rythme du film, avec de la douceur et des rebonds.

Reflet rare de la nature

Oui, ce film nous a émerveillés, par sa beauté, son optimisme et parfois sa drôlerie. Tout parent devrait emmener son ou ses enfants le voir, parce que c’est un reflet rare de la nature en général et de la Laponie finlandaise en particulier, dans toute leur splendeur.

Crédit photo : AILO : UNE ODYSSEE EN LAPONIE© 2019 – Borsalino Productions – Gaumont – MRP Matila Rohr Productions
Copyright Affiche : AILO : UNE ODYSSE EN LAPONIE TURN LEFT© 2019 Valdés – Borsalino Productions – Gaumont – MRP Matila Röhr Productions
 
Je souhaite écrire un commentaire !

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tendance