Connect with us

Fashion

Dalida : ses robes de la ville à la scène exposées au Palais Galliera (Paris 16)

Publié

le

On se souvient tous de Dalida, de sa voix à l’accent inimitable, de son regard langoureux, de sa plastique parfaite, de sa crinière tantôt brune tantôt dorée et de ses fabuleuses tenues. Trois mois après la sortie du biopic « Dalida » réalisé par Lisa Azuelos et quelques jours avant les 30 ans de la mort de la diva, le Palais Galliera expose une collection complète de ses robes, reflet d’une vie.
dalida-expo

200 robes de la diva sont exposées au Palais Galliera

« C’est Paris qui l’a lancée »

30 ans après sa disparition tragique, le Palais Galliera lui rend hommage à travers une exposition dévoilant plus d’une centaine de robes, des accessoires, des chaussures et des bijoux ayant appartenus à la diva. Toutes ces pièces sont issues d’une donation d’Orlando, le frère de Dalida. Interrogé à ce sujet il nous rappelle que : « Dalida a fait sa carrière à Paris, c’est Paris qui l’a lancée« . « Il était juste que ces robes soient toutes réunies dans ce temple de la mode, que ce soit un don à la ville de Paris, que cela devienne patrimoine national« .

Une artiste guidée par son amour de la mode

Des années 50 avec les robes New-Look de Christian Dior, aux années 80 avec ses costumes à paillettes et disco créés par Michel Fresnay et Mine Barral Vergez, des robes de couturiers au prêt-à-porter, Dalida osait tout porter simplement guidée par son amour de la mode.

Sandrine Tinturier, la commissaire de l’exposition nous confirme que : « Son exceptionnelle garde-robe exprime la variété des styles qu’elle a adoptés pendant trente ans »… « Il y a quelque chose de l’ordre du fétiche dans ses robes, de l’ordre du journal intime, elles racontent une période, et Dalida ne s’en sépare pas« . La chanteuse, qui « avait un vrai amour du vêtement et une vraie conscience de ce qu’elle pouvait porter », « n’hésite pas à remettre plusieurs fois les mêmes habits. »

dalida-1960

Dalida le 11/11/1960. Crédit photo : DujoBulic©

Des robes reflet d’une vie

La garde-robe exposée suit les évolutions de la mode et reflète les états d’âme de la chanteuse ainsi que l’évolution de sa carrière, allant des rêves de cinéma de la jeune miss Egypte à sa consécration exposée dans la salle carrée où le visiteur découvre les costumes et extraits de sa filmographie, dont « Le sixième jour » de Youssef Chahine, sorti quelques mois avant le suicide de la chanteuse, à 54 ans.

Une pièce maîtresse exposée : le costume de meneuse de revue

Dans la grande galerie, des tenues d’or, de noir et de peau s’exposent sur des disques d’or géants qui tournent devant les vidéos de ses plus grands succès. On y découvre une des pièces maitresses de l’exposition, Le costume rose de meneuse de revue constitué d’un body noir et d’une cape porté par Dalida quand elle interprétait « Comme disait Mistinguett » en 1980.

Un hommage à la chanteuse disparue il y a 30 ans

Le 3 mai, il y a 30 ans, Dalida disparaissait. Cette exposition du Palais Galliera créée en son honneur, intitulée « Dalida, une garde-robe de la ville à la scène » nous dévoile à travers ses tenues, ses films et ses chansons, une femme sensible, fragile, amoureuse et glamour, une vraie icône de la mode.

Horaires et tarifs

Date de début : 27 avril 2017   Date de fin : 13 août 2017
•Programmation : Tous les jours (sauf lundi, fériés) 10h-18h, jeudi jusqu’à 21h
•Tarifs : entrée 11€, tarif réduit 8€.

Palais Galliera

•Adresse : 10 avenue Pierre Ier de Serbie – 75016 Paris 16e

 
Je souhaite écrire un commentaire !

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Tendance