Connect with us

Fashion

Un parfum pour la Saint-Valentin

Publié

le

Chaque année le 14 février, les amoureux se rappellent leurs sentiments par le biais de cadeaux. La fête des amoureux aura lieu dans 17 jours et monsieurvintage.com pense à vous, par le biais de nos articles et conseils pour trouver le présent idéal. Il en est un qui fait partie de l’identité de celui ou celle qu’on aime : le parfum.
parfum

Offrir un parfum, c’est connaître l’autre.

La Saint-Valentin arrive à grands pas. Célébrée le 14 février de chaque année, cette fête des amoureux trouve son origine au 14ème siècle, en Angleterre. Sept siècles plus tard, cette glorification de l’amour mutuel est toujours d’actualité et quand arrive la fin janvier, après les fêtes et leurs lots de cadeaux, se pose la question du présent qu’on fera à son amoureux (se).

178 marques d’un seul coup d’œil

Pour vous aider à trouver la bonne idée, monsieurvintage.com distille quelques conseils à ses lecteurs. Aujourd’hui, nous nous sommes attardés sur le parfum. Un flacon ne se choisit pas au hasard car son contenu doit correspondre à la personnalité et à la peau de chacun. Pour faire votre marché, vous trouverez un large choix de parfums hommes sur Parfumdo.com, une plateforme qui regroupe un catalogue de 178 marques, dont 150 enseignes de luxe, pour les hommes et les femmes.

Les origines du parfum

On trouve des traces de parfum chez l’homme 9000 ans avant J.C. À cette époque la coquetterie était le dernier des soucis du « chef de maison », se parfumer était plus un moyen d’impressionner les animaux qu’il allait chasser. L’Homo Sapiens utilisait alors des essences et des aromates pour se couvrir d’une odeur qui masquait la sienne.

Mais l’origine esthétique du parfum prend naissance dans l’Antiquité. En ce temps-là, Grecs et Égyptiens brûlaient des essences aromatiques pour rendre hommage aux divinités. Ils utilisaient plusieurs sortes de résines, des plantes, des fleurs et des baumes.

Les odeurs naissaient alors de la fumée, d’où le nom de cet élixir que les reines et les rois allaient adorer : per fumum en latin : par la fumée. Le parfum a toujours fasciné, les hommes comme les femmes et l’offrir à celle ou celui qu’on aime est un gage d’attachement et de partage. C’est aussi une preuve de connaissance de l’autre. Connaissance de ses goûts, de ses affinités et de sa personnalité.

Cléopâtre l’utilisait pour ses bains

Cléopâtre l’utilisait pour parfumer ses bains, ou directement sur la peau sous forme d’onguent. Au Moyen-Age, le parfum prend son essor aidé par le développement du commerce des épices venues d’Orient. Plantes, essences, fleurs, l’ambre, les végétaux et le musc révolutionnent nos odeurs et l’odorat. Ces ingrédients se mélangent à l’Éthanol, devenant un accessoire réservé aux riches, il désinfecte et repousse même les maladies.

Sous la Renaissance, Catherine de Médicis sera son meilleur ambassadeur. Grâce à elle, le parfum se diffusera partout en France, tout en restant le privilège des nantis. Sous Louis XIV, ces nobles effluves serviront aussi à masquer le manque d’hygiène des bourgeois parés de soie, mais dont l’hygiène corporelle laisse à désirer.

Arrivée des maisons de parfumerie

Sous Louis XVI enfin, le parfum deviendra plus subtil, exit son rôle de couverture sa fonction devient plus élégante. Les maisons de parfumerie font leur apparition et les premières eaux de Cologne font leur apparition.

Le 19ème siècle sera celui de la modernité et de la révolution pour le parfum. Les molécules peuvent être synthétisées, les odeurs explosent et les premières grandes marques apparaissent. Le flacon contribuera très fortement au développement du parfum. « Peu importe le flacon pourvu qu’on ait l’ivresse » : c’est vrai lorsqu’on ingère le contenu, mais dans le cas du parfum, l’emballage et la verrerie ont beaucoup d’importance, ils contribueront même à la notoriété de très grandes marques, Guerlain la première.

parfum-jeune-femme

Une jeune femme préférera un parfum frais et fleuri.

Offrir un parfum sans se tromper

Un parfum ne se choisit pas au hasard. Il doit correspondre à la personnalité de votre amoureux (se), son âge, sa peau et même son type de vie.

Une jeune femme par exemple privilégiera une fragrance fruitée, florale. À l’inverse, une femme dite d’âge mûr aura une préférence pour les parfums à personnalité plus forte. La femme libérée, affirmée et envoûtante pourra porter un parfum audacieux, aux touches de patchouli. C’est le cas de l’audacieux « Angel » : une fragrance élaborée par Thierry Mugler, qui a puisé dans ses souvenirs d’enfance pour élaborer un parfum gourmand, accrocheur et même enivrant. Un parfum pour les femmes mi-ange, mi-démon.

La sportive quant à elle se tournera plus vers des senteurs fraîches, aquatiques et légères. Même chose pour la femme discrète. L’extravertie aura une préférence pour le capiteux, la femme active pour les parfums fleuris et la femme élégante pour le chypre.

Partir d’un parfum déjà utilisé

Autre possibilité : se référer à un parfum déjà utilisé par votre moitié. Regardez alors dans la salle de bain quel parfum il ou elle utilise. Pulvérisez le sur votre peau et dans l’air et notez la fragrance utilisée, vous pourrez chercher un autre parfum qui s’en rapproche. Vous pourrez alors vous mettre dans la peau de Jean-Baptiste Grenouille, le héros du livre « Le Parfum », rédigé par l’écrivain allemand Patrick Süskind et sorti en 1985.

femme-fatale

Pour la femme fatale : un parfum capiteux.

Mettez-vous au parfum

Et si en plus d’offrir votre cadeau le 14 février prochain, vous voulez passer pour une pointure du parfum, faites une virée au « Grand Musée du Parfum », qui a ouvert ses portes le 16 décembre 2016 à Paris. Un lieu incontournable pour tout connaître sur l’origine du parfum. (Plus d’informations en cliquant sur ce lien).

Crédit photo : Pixabay©
 
Je souhaite écrire un commentaire !

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tendance