Connect with us

Fashion

Parfum : comment le choisir et l'utiliser au mieux ?

Publié

le

Le parfum, c’est plus que vintage, puisqu’on aurait bien du mal à définir la date à laquelle les hommes ont commencé à utiliser les fragrances de la nature pour honorer les divinités, importer les senteurs de l’autre bout du globe, sublimer leur empreinte olfactive naturelle ou encore faire chavirer les cœurs.

parfum flacon pixabay 2 - Vintage

Choisir un parfum : toute une démarche ! Tout le monde n’a pas le nez aussi fin que celui de Jean-Baptiste Grenouille, le protagoniste du célèbre roman « Le Parfum » alors, pour vous aider dans votre quête,  découvrez toutes les astuces pour bien choisir son parfum, celui qui se mélangera au mieux avec votre odeur naturelle, en apprenant à conserver au mieux ses propriétés olfactives, par un stockage et une application optimales.

Dans un premier temps, découpons la composition d’un parfum. Comme un bon livre, celui-ci ne révèle en effet pas tous ses secrets à la première page. Un parfum suit une structure qu’on appelle pyramide olfactive, dans laquelle on retrouve les notes de tête, de cœur, puis de fond.

La pyramide olfactive : composition d’un parfum

Les notes de tête sont les plus vivaces, elles s’imposent dès l’ouverture du flacon et explosent dans tous les sens dans une déflagration de fraîcheur toute en agrumes et fleurs, le plus souvent. Ce sont aussi les plus évanescentes, elles durent rarement plus d’une dizaine de minutes mais ce sont souvent celles qui déterminent ou non l’achat !
Viennent ensuite les notes de cœur, moins proéminentes au début, ce sont pourtant celles qui définissent le parfum et s’affirment clairement une fois les notes de têtes évanouies. Elles sont souvent constituées d’odeurs florales, fruitées, ou encore boisées et épicées pour les parfums plus chauds.
Puis, les notes de fond, qui peuvent perdurer jusqu’à une journée entière après vaporisation. Comme les racines d’un arbre, elles sont là pour structurer la fragrance. Plus élusives, elles sont pourtant les plus tenaces avec une base d’odeurs boisées, animales ou mêmes parfois métalliques.

À vous de faire travailler votre nez pour trouver les fragrances qui vous conviendront le mieux, sachant que chaque parfum se révélera d’une manière différente en fonction de la peau sur laquelle il est vaporisé. Les odeurs naturelles se mêlent en effet aux essences du parfum pour créer un mélange unique. C’est pour cela qu’on retrouve plusieurs parfums unisexe sur le marché, changeant de caractère en fonction du sexe de l’utilisateur.

Parfum 1 - Vintage

Les sept grandes familles de parfums

La Société Francaise des Parfumeurs reconnaît  sept grandes familles olfactives pour classer et définir les parfums :

Les hespéridés : à base d’agrumes, ces parfums sont frais et vivifiants.
Les fougères : née en 1882 suite à l’introduction du parfum « Fougère Royale » de la maison Houbigant, cette famille englobe les parfums mystérieux et humides, particulièrement destinés aux hommes.
Les floraux : sans grande surprise, c’est la plus grande famille de parfums. Souvent associées aux femmes, les notes florales se retrouvent tout de même sur grand-nombre de créations masculines.
Les chypres : une famille plus précise, datant de 1917. Elle comprend l’utilisation d’une base fraîche autour de notes d’agrumes, avec une tête de bergamote, un cœur au labdanum et la mousse de chêne en note de fond.
Les boisés : place aux parfums chauds et bruts, voire secs parfois, les notes boisées sont souvent rafraîchies par des vapeurs d’agrumes et autres notes florales.
Les orientaux : encore une famille intéressante pour les hommes (à lire aussi : un parfum pour la St-Valentin) avec des notes entêtantes, mystérieuses et sensuelles. Articulée autour de la chaleur douce de l’ambre, cette famille est extravagante, luxueuse et opulente.
Les cuirs : famille très moderne que l’on retrouve dans les créations contemporaines de beaucoup de parfumeurs. Née d’une volonté des tanneurs de masquer les odeurs naturelles déplaisantes du cuir animal, cette famille transpose la pratique dans l’univers de la parfumerie en sublimant l’odeur du cuir travaillé. On y trouve des senteurs rares comme le tabac et le miel.

parfums prada - Vintage

Les différentes concentrations de parfum et leurs usages

Maintenant que la pyramide olfactive n’a plus de secrets pour vous, il faut apprendre à séparer les différentes formes de parfums : des élixirs très concentrés aux brumes les plus furtives :

Le parfum : la forme la plus concentrée, connue aussi sous le nom d’élixir ou d’extrait. Plus coûteuse, cette forme est cependant la plus puissante avec une concentration d’essence aromatique comprise entre 15 et 40% du volume liquide. Entêtante, il faut savoir bien la doser mais elle plaira aux hommes et femmes au caractère affirmé.
L’eau de parfum : Plus répandue et accessible, l’eau de parfum est bien adaptée à un usage quotidien, car moins enivrante et moins coûteuse. Elle dure tout de même l’essentiel de la journée avec environ 8h de longévité, la concentration est entre 15% et 20% de composé aromatique.
L’eau de toilette : Encore plus légère et subtile avec une concentration entre 5% et 10%, l’eau de toilette assure fraîcheur et discrétion. Idéale pour l’été ou les personnes réservées, l’eau de toilette tient environ 4 heures.
L’eau de Cologne : L’ancêtre vintage de nos fragrances modernes, créé en 1709 en Allemagne. L’eau de Cologne est légère et fraîche, avec une concentration entre 3% et 8% d’essence. Son image Old School la dessert mais on en trouve une flopée sur le marché, avec beaucoup de notes différentes.
L’eau fraîche : Le parfum estival par excellence, avec une concentration d’alcool très faible cette eau est fraîche et légère au possible. Elle est à la frontière entre bien-être et parfumerie avec des vertus apaisantes, dynamisantes ou encore vivifiantes souvent mises en avant par les parfumeurs.

Une eau de parfum ou de toilette conviendra à la plupart des hommes et femmes, à choisir en fonction du budget disponible et du degré de caractère qui vous convient le mieux : affirmé pour l’eau de parfum ou plus discret pour l’eau de toilette. L’extrait de parfum, à utiliser avec parcimonie, ravira les personnes extraverties ou au caractère fort, tandis que l’eau fraîche sera un allié parfait pour les plus réservées. Certaines occasions appellent aussi à des concentrations plus ou moins élevées, comme les fêtes de fin d’année par exemple, où il faudra une fragrance capable de s’élever au-dessus des odeurs coriaces de nourriture et d’alcool !

parfum - Vintage

Comment choisir son parfum et le conserver

Toutes ces connaissances aident certes grandement à choisir son parfum, mais encore faut-il savoir bien le tester, bien le choisir, bien le conserver et bien l’appliquer !
La bonne méthode pour choisir son parfum : appliquer le parfum sur les poignets et laisser évaporer quelques minutes afin de perdre les notes d’alcool et ne garder que le parfum en lui-même. Bien penser à ne pas frotter les poignets pour éviter de perdre les notes de tête, les plus fragiles. Et favoriser le test sur la peau aux testeurs papier, en-effet ceux-ci laissent une donnée importante en dehors de l’équation : votre odeur naturelle !
En cas de furie essayeuse, il faudra réinitialiser votre sens olfactif de temps à autre en respirant l’odeur de graines de café. Celles-ci annulent en effet les effets du ou des parfums sentis précédemment. Attention à ne pas trop tenter le diable non plus, essayer vingt parfums totalement différents en peu de temps n’a que peu de remède pour votre nez à part le temps…

Parfum 2 - Vintage

Vous avez choisi votre parfum après moult inspirations et tergiversations, il faut maintenant bien le conserver. On évitera chaleur, humidité et soleil. Le parfum est à garder dans un endroit sombre, frais et sec. Exit donc la salle de bains ! Une astuce peu connue : placer son parfum au frigo permet de s’approcher de la température idéale de conservation qui est autour des 8°C.
Appliquer le parfum sur peau humide ou huilée/crémée permettra ensuite une meilleure longévité de la fragrance. On peut appliquer une huile ou crème hydratante sur les poignets et/ou le cou avant de se parfumer. De même, vaporiser le parfum dans les cheveux permet d’accrocher l’odeur sur soi pour la journée entière. Attention à ne pas diriger le jet directement sur le cuir chevelu à cause de l’alcool qui asséchera l’épiderme, il est préférable de vaporiser un nuage de parfum face à soi avant de marcher au travers les yeux fermés.
Pour les fragrances légères comme les eaux de toilette et eaux fraîches, prévoir un petit flacon pour rafraîchir l’odeur en milieu de journée ou en cours de soirée est une bonne manière de ne pas perdre les effets olfactifs du parfum !

Et voilà, le parfum n’a plus de secrets pour vous. N’oubliez pas de varier les types et concentrations de parfum tout au long de l’année, le parfum profond et entêtant d’hiver n’est pas forcément aussi à l’aise durant les longues soirées estivales au bord de la plage…

 
Je souhaite écrire un commentaire !

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Tendance