Connect with us

Life

Le walkman de Sony fête ses 40 ans

Published

on

Le Walkman Sony fête ses 40 ans ce mois-ci. Lancé le 1er juillet 1979, le célèbre TPS-L2 fût une révolution à son époque, s’accrochant à la ceinture des joggers et autres adeptes du fitness. Il était reconnaissable à ses coussinets de couleur orange et à son boitier bleu. C’est aujourd’hui un collector qui fait toujours la joie des nostalgiques sur EBAY.

Le célèbre walkman TPS-L2 Sony de 1979

Un TPS-L2 à 1 540 euros

Fin 2010, Sony arrête la production et la commercialisation de ses Walkmans cassette au Japon. 220 millions en auront été vendus à travers le monde ! Collector, le TPS-L2, fait la joie de ses nostalgiques sur eBay, spectateur privilégié des habitudes de consommation.
Certains exemplaires sont toujours à acquérir : en Australie, par exemple pour 2,500 AUD (1 540 €). Les Français ne sont pas en reste avec un modèle actuellement en vente à 1 200 €.

Walkman Sony TPS-L2 sorti le 1er juillet 1979

Le plus cher : un walkman Aiwa vendu 11 950 euros

Précurseur du nomadisme technologique, le walkman (ou baladeur pour les puristes) a su séduire les jeunes dans les années 80 et marqué à jamais toute une génération. Ces 12 derniers mois, 15 000 walkmans ont été vendus dans le monde, dont 1500 uniquement en France et sur EBAY. Le plus cher est un modèle de la marque Aiwa (le HS-F 07), qui a été acquis pour 11 950 euros.

Le walkman a toute légitimité pour son retour, puisqu’aujourd’hui et confirmant le phénomène d’éternel recommencement, les artistes commencent à décliner leurs nouveaux albums sur cassette audio, à l’instar du disque vinyle. Le passé a de l’avenir ..

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A la Une

Teddy Riner remporte un 11ème titre de champion du monde de judo

Published

on

Le judoka français Teddy Riner vient de décrocher un 11ème titre de Champion du Monde de judo catégorie des + de 100 kg, à Doha. En début d’après-midi ce samedi, il avait balayé le Tadjik Temur Rakhimov N°1 mondial de la discipline, par un magnifique ippon lors d’un échange de seulement 28 secondes.

Le judoka Teddy Riner le 12 août 2016

Teddy Riner remporte son 11ème titre de Champion du Monde de judo. Crédit photo : Roberto Castro©-Wikimedia

Teddy Riner : 11 fois Champion du Monde de Judo

Après 6 ans d’absence au Championnat du Monde de judo, Teddy Riner a fait un retour incroyable en remportant un 11ème titre face au russe Inal Tasoev. Triple champion olympique, quintuple champion d’Europe, Teddy Riner est aujourd’hui le judoka le plus titré au monde. 2m04 pour 135 kg de muscles, Teddy Riner est aussi imposant physiquement que par son talent.

Teddy Riner est sans aucun doute le plus grand judoka de tous les temps. Né le 7 avril 1989 à Pointe-à-Pitre en Guadeloupe, il a commencé sa carrière de judoka dès l’âge de 5 ans. Au fil des années, il a accumulé un nombre incroyable de victoires et de titres, devenant l’un des athlètes les plus médaillés de l’histoire du sport en général, et le plus titré dans le judo.

Une carrière faite de succès

La carrière de Teddy Riner a commencé à prendre de l’ampleur en 2005, lorsqu’il a remporté le championnat du monde des moins de 20 ans. Il a ensuite remporté le titre de champion du monde des moins de 20 ans à deux reprises supplémentaires en 2006 et 2007. En 2007, il a également remporté la médaille de bronze aux championnats du monde toutes catégories, une performance impressionnante pour un athlète de seulement 18 ans.

En 2008, Teddy Riner a fait ses débuts olympiques à Pékin. Bien qu’il n’ait pas remporté de médaille cette année-là, il a continué à accumuler les victoires dans les années qui ont suivi. En 2009, il a remporté son premier titre de champion du monde chez les seniors, une performance qu’il a répétée à neuf reprises, faisant de lui l’un des judokas les plus titrés de l’histoire.

Au cours de sa carrière, Teddy Riner a également remporté de nombreux autres titres prestigieux, notamment les Jeux Méditerranéens, les Jeux Européens, les Jeux Africains et les Jeux Olympiques. En 2012, il a remporté la médaille d’or aux Jeux Olympiques de Londres, puis a répété cet exploit quatre ans plus tard aux Jeux de Rio.

Un sportif avec du panache, sur et en dehors des tatamis

En plus de sa carrière de judoka, Teddy Riner est également connu pour son engagement en dehors des tatamis. Il est un ambassadeur de bonne volonté de l’UNICEF depuis 2012 et a créé une fondation en 2015 pour aider les jeunes athlètes défavorisés. Il est également devenu membre du Comité International Olympique en 2016, faisant de lui le plus jeune membre de l’organisation.

La carrière de Teddy Riner n’a pas été sans défis. En 2020, il a subi sa première défaite en compétition internationale depuis 2010, mettant fin à une série incroyable de 154 victoires consécutives. Cependant, il a rapidement rebondi en remportant le titre européen la même année, prouvant qu’il est toujours l’un des meilleurs judokas au monde.

Au-delà de ses réalisations sportives, Teddy Riner est également admiré pour son humilité et sa gentillesse. Il est connu pour être un coéquipier attentionné et un adversaire respectueux. En 2019, il a remporté le Trophée du Fair-Play décerné par le Comité National Olympique et Sportif Français, une récompense qui témoigne de son engagement en faveur de l’esprit sportif.

Crédit photo : Roberto Castro©
Continue Reading

A la Une

Harry Belafonte nous a quittés

Published

on

Le chanteur et acteur Harry Belafonte est mort à l’âge de 96 ans dans la ville qui l’a vu naître : New-York. Avec sa disparition, c’est un des plus fervents défenseurs des droits civiques qui nous quitte.

Sidney Poitier, Harry Belafonte et Charlton Heston photographiés par Rowland Scherman lors de la marche pour les droits civiques à Washington, le 28 août 1963.

Le roi du Calypso

Né le 1er mars 1927 dans le quartier de Harlem, à New-York, Harry Belafonte était un chanteur, acteur et militant américain. Il est considéré comme l’un des plus grands interprètes de musique folk et de calypso de tous les temps, ainsi qu’un ardent défenseur des droits de l’homme. Il est décédé à 96 ans d’une insuffisance cardiaque, a indiqué son agente dans un communiqué de presse.

Belafonte a grandi dans un quartier pauvre de Harlem et a travaillé dès son plus jeune âge pour aider sa famille. Il a ensuite servi dans la marine pendant la Seconde Guerre mondiale avant de commencer sa carrière d’artiste dans les années 1940.

Acteur et chanteur

Il a commencé comme acteur dans le théâtre et la télévision avant de se tourner vers la musique. Son premier album, « Calypso », sorti en 1956, est devenu le premier album à se vendre à plus d’un million d’exemplaires aux États-Unis. Parmi les tubes de Harry Belafonte, le plus célèbre reste le morceau “Day-O (The Banana Boat)”, un mento folklorique jamaïcain qui avait été enregistré pour la première fois par Edric Connor and The Carribeans, en 1952. Morceau repris par Harry Belafonte sur le “Calypso” de 1956. La chanson raconte l’histoire de dockers chargeant des bananes sur un bateau, sous la forme d’appels-réponses entre les hommes (vidéo en bas d’article). Ses autres tubes sont “Matilda”, “Island in the Sun”, “Jamaica Farewell” et “La Bamba”.

Au cours des années 1950 et 1960, Belafonte s’est également engagé dans la lutte pour les droits civiques aux États-Unis et est devenu un ami et un proche collaborateur de Martin Luther King Jr. Il a également travaillé à l’international pour sensibiliser aux questions de justice sociale et de droits de l’homme. Il a notamment joué un rôle clé dans l’organisation du « Concert pour la liberté » en Afrique du Sud en 1979, qui a attiré l’attention mondiale sur l’oppression de l’apartheid.

En tant qu’acteur, Belafonte a travaillé dans plusieurs films et productions télévisuelles, notamment « Carmen Jones » (1954), « Le Roi des îles » (1957) et « BlacKkKlansman » (2018). Il a également été présentateur à la télévision, notamment dans la célèbre émission « The Muppet Show« .

Harry Belafonte : un artiste très engagé

Au cours de sa carrière, Harry Belafonte a reçu de nombreux prix et distinctions pour ses réalisations artistiques et ses contributions au militantisme social. Il a notamment remporté un Grammy Award pour l’ensemble de sa carrière en 2000, ainsi que le prix Kennedy Center Honors en 1989 pour sa contribution à l’art et à la culture américains.

Au-delà de sa musique et de son militantisme, Belafonte est également connu pour son engagement en faveur de la paix et de la justice. Il a travaillé avec de nombreuses organisations caritatives et humanitaires au fil des ans, notamment le Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF) et la Croix-Rouge américaine.

Malgré son âge avancé, Harry Belafonte continuait de s’impliquer activement dans les questions sociales et politiques actuelles. Sa vie et son travail ont été une source d’inspiration pour de nombreuses personnes à travers le monde et son héritage continuera de vivre longtemps après sa mort.


Crédit photo : Rowland Scherman©-US Information Agency Press
Continue Reading

A la Une

Pourquoi les programmes TV commencent de plus en plus tard en prime-time

Published

on

Il est bien loin le temps où le film du soir débutait dès 20H30 à la télévision. Depuis quelques années déjà, l’heure du début de prime-time est passée de 20H30 à 20H45, puis 21H00 voire 21H15 ou 21H25 sur certaines chaînes, telles que TMC ou C8. Agaçant chaque soir les téléspectateurs, ce glissement d’horaire a une raison essentielle : la publicité. Ou quand gagner le plus d’argent possible modifie nos comportements sociétaux.

Le film qui démarre de plus en plus tard ? Autant couper la TV, enregistrer le programme et le visionner le lendemain sans les pubs ! Crédit photo : Pixabay

Des programmes TV diffusés de plus en plus tard

C’est l’agacement quotidien que nous vivons tous depuis plusieurs années maintenant. Les programmes télévisés de début de soirée (prime-time comme on dit dans le milieu de la télé) débutent de plus en plus tard. La bonne époque où le film débutait à 20H30 est bel et bien révolue. Aujourd’hui, il est monnaie courante qu’une émission ou un film soit lancé à 20H10 voir même 21H25 ! Soit une heure de plus qu’avant, à l’époque où l’on pouvait aller se coucher à 22H00, après le film.

Et ça n’est pas une vue de l’esprit. Une étude réalisée par l’ex-CSA (Conseil Supérieur de l’Audiovisuel) devenu l’ARCOM (Autorité de régulation de la communication audiovisuelle et numérique) au 1er janvier 2022, démontre qu’en moyenne, sur la semaine du 11 au 17 septembre 2021, pour un échantillon de 19 chaînes nationales, les programmes TV ont été décalés de 3mn 54’ par rapport aux horaires annoncées par les chaînes. La même étude faisait ressortir qu’en novembre 2019, ce décalage était de 2mn 33’ (voir tableau ci-dessous).

Le décalage se creuse donc de plus en plus au fil des années, pour arriver aujourd’hui à un cumul de +30 à +45 mn selon les chaînes.

Les chaînes qui sont le plus en retard quant à la diffusion de leur prime-time sont :

• TMC : +7mn 25’ de décalage
• TF1 : +7mn 17’
• M6 : +5mn 51’

Unique raison : la pub, efficace et rémunératrice

Pour connaître la raison de ce glissement d’horaire qui, loin d’être un hasard, est minutieusement calculé, faisons un tour par le service publicité d’une chaîne de télévision. On y apprend d’abord l’efficacité d’une pub TV. Une étude menée en France par Ekimetrics (cabinet spécialisé en data) sur 150 marques pendant 6 ans démontre que pour 1 euro investi en pub TV, la marque récupère 5,2 euros de chiffre d’affaires. C’est dire l’efficacité du média TV quand il s’agit de vendre des yaourts ou des couches-culottes.

Qui dit puissance du média dit tarif élevé. En moyenne, sur de grosses chaînes de télévision, prenons par exemple TF1, le prix du spot TV de 30 secondes se vend entre 50 000 et 70 000 euros à 20H00 ou juste avant le prime-time. Un montant qui peut monter jusqu’à 100 000 euros le spot de 30 secondes en fonction du programme diffusé et/ou du contenu du journal télévisé.

Un tarif élevé qui s’explique par le fait que la plus grosse audience TV a lieu à l’heure du prime-time. Chaque jour, la télévision rassemble 76% de la population française, soit 44 millions de personnes qui passent en moyenne 4H28 par jour devant leur TV. Et la période de la journée où le plus grand nombre de téléspectateurs regardent leur écran est celle du début de soirée.

Sachant que les chaines de télévision sont limitées à 12 minutes de publicité par heure, elles ont tout intérêt à diffuser un maximum de spots juste avant le prime-time. Et autant le faire à 21 heures, au moment où le compteur est à zéro. À noter que les chaînes sont tenues de respecter leur planning de diffusion, excepté pour les émissions en direct et événements sportifs. Ce qui incite certains animateurs tels que Cyril Hanouna dans Touche pas à mon poste sur C8 ou Yann Barthès dans Quotidien sur TMC à déborder sur le programme suivant, afin de capter des téléspectateurs qui resteront sur la chaîne (bah oui, le film est déjà commencé sur les autres chaînes TV) et aussi, de faire diffuser la page pub au moment où il y a le plus grand nombre de téléspectateurs devant leur écran (entre 21H00 et 21H15). Malin non ?

L’autre raison, évoquée cette fois par les chaînes de télévision, est de dire qu’elles adaptent leurs horaires à la nouvelle organisation des Français, qui dînent plus tard. Mais le fait de dîner plus tard n’est-il pas lié à la diffusion tardive … des films ?

Coup d’œil dans le rétroviseur

Il était une fois un ingénieur français nommé René Barthélemy. Le 14 avril 1931, il réussit à transmettre une image télévisée de Montrouge à Malakoff, devenant ainsi l’un des principaux pionniers de la télévision en France. Dans les années 30, la télévision connaît quelques balbutiements qui relèvent plus de l’ordre technique qu’une diffusion de masse. Au début de la seconde guerre mondiale, les premières émissions télévisées sont interdites par les Allemands et lorsque les Américains, à la libération, réinstallent l’antenne émettrice de signaux TV au sommet de la Tour Eiffel, les émissions reprennent tranquillement avec une diffusion moyenne d’1H30 par jour. Diffusion très discrète puisqu’à cette époque, seuls quelques ministères, de rares privilégiés et les hôpitaux militaires possèdent un poste de télévision, soit environ 1 000 téléviseurs “411 lignes” dans l’hexagone.

L’explosion de la télévision

En 1950, seuls 3700 foyers sont équipés d’un téléviseur dans l’hexagone. Ils reçoivent l’unique chaîne de télévision diffusées par la RTF (Radiodiffusion Télévision Française), qui deviendra l’ORTF (Office de Radiodiffusion Télévision Française) en 1964.

1952 : La France compte 60 000 téléviseurs
1956 : 500 000 foyers français sont équipés d’une TV
1958 : 1 000 000 de foyers français ont un téléviseur

Le boom des seventies

Mais la démocratisation du téléviseur se fera surtout au début des années 70. Durant cette décennie, le taux d’équipement des ménages en matière de téléviseur passera de 1 foyer sur 10 en 1970 à 9 foyers sur 10 en 1979. En 2010, 98,4% des ménages français étaient équipés d’un téléviseur. Un taux qui diminue doucement depuis 2013, pour arriver à 93% en 2021, soit environ 27 millions de téléviseurs dans l’hexagone.

À noter qu’aujourd’hui, les jeunes s’équipent moins en téléviseurs puisque sur cette catégorie, ils sont 79% à posséder une TV en 2018, contre 97% en 2010.

De 1 à 207 chaînes

Depuis la création de la RTF en 1949 et jusqu’à 1964, seule une chaîne de télévision était disponible, on l’appelait d’ailleurs la première chaîne, diffusée en noir et blanc. À partir du 25 juillet 1964, la deuxième chaîne, en couleurs cette fois, fait son apparition. 1968 marquera la première diffusion d’une publicité télévisée sur la première chaîne et en 1972, la troisième chaîne (en couleurs également) est lancée.

Il faudra attendre l’année 1984 (celle du lancement de l’Espace par Renault) pour qu’une 4ème chaîne fasse son apparition, privée cette fois-ci : CANAL+. À la fin des années 80 début des 90’s, le nombre de chaînes privées se développera considérablement, pour arriver aujourd’hui à 207 chaînes disponibles en France.

Continue Reading

Trending