Connect with us

Musique

Marc Cerrone de retour dans les bacs

Publié

le

Le plus français des rois du disco revient dans les bacs en cette fin d’année. Un double album de compilations vient de sortir, mais comme un train peut en cacher un autre, le batteur sortira également un nouvel album à l’été 2015 ! 

Cerrone

Concernant la compilation, on retrouve des morceaux du premier groupe de Cerrone : Kongas, qui a sévit entre 1972 et 1976. Un arrêt à l’issu duquel le musicien arrêtera un temps la musique pour ouvrir le 1er magasin de disques importateur de Disco made in US, au Centre Commercial Bel Epine de Thiais. Musicien dans l’âme, le break commercial du futur pape des méga-shows du Disco (on se souvient du méga-concert pour le bicentenaire de la Révolution Française Place de la Concorde) tourne court. Marc Cerrone reprend le chemin des studios.

Une musique très dansante, sensuelle et érotique souvent associée à des pochettes aguicheuses voire même indécentes pour certains (surtout certaines en fait), une image que le musicien revendique et assume (« Le Disco c’est d’abord du cul » a-t-il déclaré récemment), jusqu’à présenter une vingtaine de danseuses nues sur scènes lors de ses concerts à l’Olympia les 3 et 4 décembre 1978 ! Muy caliente tout ça, nous sommes dans les années pré sida, tout est encore possible, la libération sexuelle bat son plein et le maestro du Disco a décidé de conserver la même optique pour sa nouvelle compilation qui vient d’arriver dans les bacs.

Sur la pochette : une grande blonde, en soutien gorge rouge et collant de la même couleur, chaussures à talons, une position plus qu’équivoque : Cerrone reste Cerrone, vintage à fond, le passé a de l’avenir au fond alors pourquoi changer une recette gagnante ?

Le revival est à la mode il n’y a qu’à déambuler sur les dance-floors pour s’en rendre compte alors avec ce « Best Of », Cerrone risque bien de faire un carton.

Don Ray ; les bandes originales de Brigade Mondaine, Cristal constituent ce double album. Une ambiance seventies qui n’a pas pris une ride, il suffit d’écouter le morceau « Africanism » pour s’en convaincre.

Le petit français sur qui personne ne voulait miser au départ a tout de même vendu 30 millions d’albums dans sa carrière, et fait connaître le Disco à ses compatriotes. Beaucoup d’artistes s’en sont inspirés et s’en revendiquent, on pense notamment aux Daft Punk, les seuls à avoir égalé le maître murmure t’on dans les milieux autorisés.

The Best Of Cerrone Productions –dans les bacs actuellement

 
Je souhaite écrire un commentaire !

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Tendance