Connect with us

Art

rencontre avec Jérôme Salle et Pierre Niney avant la sortie du film "L'Odyssée"

Publié

le

L’Odyssée sortira dans les salles demain mercredi 12 octobre 2016. Un long métrage de Jérôme Salle qui retrace une partie de la vie du commandant Jacques-Yves Cousteau alias JYC, celle où il décide d’acheter la Calypso et conquérir, avant de les défendre, les fonds marins. Un voyage aquatique entre 1951 et 1996. Nous avons vu l’avant-première, en compagnie du réalisateur et de l’acteur Pierre Niney.
lodyssee-une

60 jours de tournage pour retracer la vie du Commandant Cousteau.

Mercredi 12 octobre 2016 sortira dans les salles le film L’Odyssée. Un long métrage qui s’attarde sur la période où le commandant Cousteau a dédié sa vie (et celle de sa famille) à la découverte des fonds marins de la planète entière.

Dans le rôle principal : Lambert Wilson, amaigri de 8 kg pour arriver à 79 kg et tenu à un régime drastique, tant diététique que sportif pour enfiler la combinaison de Cousteau. Audrey Tautou campe Simone Cousteau, épouse du commandant et femme de tête à l’origine de l’achat de la Calypso, fidèlement reproduite jusqu’à sa coque rouge, noire et blanche.

Pierre Niney tient le rôle de Philippe Cousteau, fils du commandant et Benjamin Lavernhe celui du second fils : Jean-Michel. Des acteurs justes, crédibles dans la peau de ces découvreurs de fonds avec une mention spéciale à Audrey Tautou, qui incarne à merveille l’épouse du commandant dans un rôle de femme dure, aimante et à la verve digne d’un poulbot.

lodyssee-audrey-tautou

Audrey Tautou est exceptionnelle dans le rôle de Simone Cousteau

Nous avons pu assister à l’avant-première de ce long métrage, qui a la particularité de ne pas tomber dans le piège de l’hagiographie, ce qui était tentant s’agissant du commandant Cousteau. Il ne s’agit pas non plus d’un documentaire ou d’un biopic à proprement parler, mais d’un film d’aventure qui raconte la vie d’un homme et ses ambitions.

Pour ce faire, Jérôme Salle a joué la carte de la réalité, faisant appel a minima aux effets spéciaux même s’il nous a avoué lors de cette projection avoir utilisé l’image de synthèse pour la première image sous-marine, celle où le spectateur découvre un banc de raies passant sous les palmes du commandant et de ses enfants. Il s’agit de l’unique plan « virtuel » des prises sous-marines du film, toutes les autres étant réelles, avec de vrais poissons.

Pour que l’ensemble sonne vrai, les acteurs ont été coachés par des plongeurs professionnels, ont suivi un programme sportif et ont réellement plongé, parfois même parmi les requins. Une scène qui, comme le souligne Pierre Niney a été «la dernière à être tournée ! Allez savoir pourquoi !» Ce qui a «très certainement incité les compagnies d’assurance à accepter que les acteurs plongent avec de véritables requins» rajoute l’intéressé.

lodyssee-pierre-niney

Pierre Niney interprète Philippe Cousteau

L’équipe du film a tourné majoritairement dans l’Océan Pacifique, aux Bahamas et dans l’Antarctique, essuyant même une tempête pendant 15 heures, avec des vents à 140 km/h et des creux de 8 mètres, à l’endroit même où Cousteau l’avait connue, en approche de la banquise.

Soixante jours de tournage sur quatre continents, ce long métrage qui comme le précise Jérôme Salle «n’est pas un film militant» a nécessité un petit budget à hauteur de 20 millions d’euros. «Le film m’a un peu échappé à un moment donné, je vois bien qu’il a un effet positif auprès des jeunes notamment, j’en suis très heureux mais mon intention n’était pas de faire un film militant, je reste néanmoins très heureux s’il a un impact en ce sens» nous a déclaré Jérôme Salle.

Le film se déroule entre 1950 et la fin des années 90, le vintage est donc omniprésent. Par la mode et les colles pelle à tarte au travers de l’inoubliable ensemble bleu/pull à col roulé de Cousteau, les voitures postées sur les quais des ports foulés par les marins de la Calypso, la décoration, le design et les accessoires. Une reconstitution là encore très réelle et qui contribue à la réalité du film.

lodyssee-lambert-wilson

Lambert Wilson dans la peau de Cousteau

«Une époque difficile à retranscrire» nous indique le réalisateur Jérôme Salle, puisque dit-il «on avait des mecs en maillots de bains sur un bateau, et il n’y a rien de plus qui ressemble à des hommes en maillots de bains que d’autres, même 50 ans plus tard. Globalement ce n’est pas comme lorsque tu as des scènes en ville, avec des voitures. On a fait évoluer les choses avec les années 70, où l’on a joué un peu plus avec le contre-jour, quand Pierre (Niney) est sur la plage par exemple».

Un film réel donc, mais également surprenant parce qu’il montre le côté obscur du commandant Cousteau. Parti d’une soif de conquête et de notoriété, il avait mis de côté ses fils, qu’il n’hésite pas à mettre en pension pour partir sur la Calypso avec son épouse Simone (qui avait vendu tous ses bijoux de famille pour financer le projet), sa femme qu’il trompait dès qu’il en avait l’occasion ou encore son propre père, pour qui il ne se déplaça pas alors qu’il était enterré en France et lui, en conférence à New-York.

Ambition, besoin de reconnaissance, pollution, manque de respect des animaux parfois, Cousteau n’était pas aussi blanc que ses pulls à col roulé et comme le laissaient croire ses documentaires. Et là le film de Jérôme Salle fait mouche, parce qu’il nous montre la face cachée d’un homme trop souvent mis sur un piédestal, qui au lieu de protéger un monde fragile, avait voulu le conquérir.

Il devra son revirement vers l’écologie et sa prise de position internationale contre les gros pollueurs et les responsables de la disparition d’espèces marines qu’à son fils Philippe, écolo dans l’âme et admirateur d’un père, qui faisait passer son ambition avant le bonheur de sa famille.

L’Odyssée, un film de Jérôme Salle avec Lambert Wilson, Audrey Tautou, Pierre Niney et Benjamin Lavernhe . Sortie cinéma le mercredi 12 octobre 2016. Durée : 122 mn.

 
Je souhaite écrire un commentaire !

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tendance