Connect with us

Food

Du riff au shot : Metallica se lance dans le whisky

Publié

le

Metallica vient de lancer en grande pompe sa propre marque de whisky. Baptisée « Blackened », cette liqueur aux bourbons de seigle est d’ores et déjà vendue sur internet et dans les bars américains. Ou quand le Heavy Metal made in California rencontre l’eau de feu américaine.
metallica whiskey - Vintage

Du riff au shot, il n’y a qu’un pas. Metallica l’a franchit.

Rock & Alcool

À l’instar d’un autre groupe de Heavy Metal, britannique celui-ci : Iron Maiden, Metallica vient de sortir sa propre marque de boisson. Les anglais se sont orientés sur la bière, alors que les américains du gang de James Hetfield ont choisi un breuvage plus corsé : le whisky. Une boisson lancée en grande pompe cette semaine, à coups de communiqués de presse et d’une vidéo de présentation :

Metallica : une multinationale du Metal

Metallica fait partie des groupes les plus rentables de tous les temps, avec 200 millions d’albums vendus pour 11 disques produits en studio et 27 ans de carrière. C’est autant qu’AC/DC, après 45 ans de carrière et 15 albums. Leur disque « Metallica » plus connu sous le nom de « black album » sorti en 1991 s’est vendu à lui seul à 35 millions d’unités (AC/DC a vendu 50 millions d’exemplaires de « Back in black » sorti en 1980).

Multi-marques

Ce n’est pas la première fois que le groupe Metallica crée une marque, puisqu’ils avaient créé leur propre maison de disques indépendante en 2012 et baptisée « Blackened Recordings ». Aujourd’hui, ils diversifient leurs activités avec cette nouvelle marque de whisky, dont le nom est celui d’une chanson du groupe, sortie en 1988 sur l’album « And Justice For All.. ».

Fabriqué en collaboration avec un des meilleurs distillateurs au monde : Dave Pickerell et vendu 44,50 euros sur internet, le « Blackened » est un «mélange de bourbons, de seigles, et de whiskies des quatre coins de l’Amérique du Nord sélectionnés par Dave et conservé dans des fûts de brandy noirs et inondé d’ondes à basse fréquence, si intenses qu’elles améliorent l’interaction moléculaire et du même coup la finition du whisky », déclare le groupe Metallica dans un communiqué de presse.

L’occasion d’écouter « Whiskey in the jar », chanson traditionnelle irlandaise reprise par Metallica en 1998.

Attention, l’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.
 
Je souhaite écrire un commentaire !

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Tendance