Connect with us

Motors

Le Salon des Formations et Métiers Aéronautiques se déroulera du 1er au 3 février 2019 à Paris

Publié

le

Le 27e Salon des Formations et Métiers Aéronautiques aura lieu le 1er, 2 et 3 février 2019 sur l’aéroport de Paris-Le Bourget, dans l’enceinte du musée de l’Air et de l’Espace (93). Une première édition régionale s’est également tenue à Toulouse du 27 au 29 septembre derniers. Organisé par le magazine Aviation & Pilote, ce forum de l’emploi consacre trois jours aux métiers du transport aérien et de l’industrie aéronautique. Plus de soixante exposants représentent les écoles et organismes de formation, venus de France, d’Europe, d’Afrique, du Canada et des Etats-Unis. L’entrée sera gratuite, ce qui mérite d’être souligné.
dassault mercure le bourget aeropuces 2015 - Vintage

Dassault Mercure équipé de 2 turboréacteurs Pratt & Whitney (années 70). Crédit photo : Philippe Pillon©

Une note positive

Et si l’on terminait cette année 2018 sur une note positive ? S’il est un secteur économique qui se porte bien en cette fin d’année, c’est celui de l’aéronautique. Pour le seul mois de novembre 2018, le transport de passagers aériens a progressé de +6,7% en France, suivant la tendance européenne à +6,7%, de +7,4% en Afrique et de +13,5% aux États-Unis (source : ministère de la transition écologique et solidaire).

La croissance du transport aérien mondial a été de +13% entre 1946 et 1960. Elle s’est ensuite « tassée » depuis les années 70 avec malgré tout, une croissance annuelle régulière de +5%.

+4 milliards de passagers d’ici 2036

En 2017, 4 milliards de passagers ont pris l’avion (ils étaient 1 milliard en 1980) dans le monde et à en croire nos confrères du site Air Journal dans leur article du 27 octobre 2017, ce trafic sera doublé à l’horizon 2036, avec une projection à 8,2 milliards de passagers transportés, soit un taux de croissance annuel moyen de +5,5% sur les 18 années à venir (source IATA – Association du Transport Aérien International).

Des passagers qui sillonnent la planète chaque année, grâce aux 20 000 liaisons aériennes ouvertes.

salon aeronautique 2019 - Vintage

L’entrée du salon sera gratuite

Forte demande de pilotes pour les 20 ans à venir

Le taux de croissance du trafic aérien mondial n’a jamais été aussi élevé. Cette forte demande tire naturellement tout le secteur aéronautique dans son ensemble (l’aéronautique représente aujourd’hui 3,5% du PIB mondial). Chez les constructeurs d’avions, ne serait-ce que chez Boeing, on évalue le nombre d’avions nouveaux à 42 730 sur les 20 ans à venir, impactant la demande de pilotes, de personnels de cabine et de mécaniciens.

En France, la conjoncture actuelle du secteur aéronautique suit cette tendance, toutes les compagnies recrutent des pilotes. Air France vient de rouvrir la filière Cadets, envisageant un recrutement de 250 pilotes par an.

Les autres compagnies françaises recrutent également mais dans de plus faibles proportions, principalement parce qu’elles ont plus de difficultés à attirer les pilotes mais aussi parce que les écoles ne sont pas encore configurées pour répondre à une demande aussi forte.

boeing 747 le bourget aeropuces 2015 2 - Vintage

Intérieur d’un Boeing 747. Crédit photo Philippe Pillon©

Menaces de fermetures faute de personnel

À l’étranger, la pénurie est aussi importante. Certaines structures canadiennes sont menacées de fermeture, les petites compagnies parvenant trop difficilement à recruter de nouveaux pilotes, tandis qu’Air Canada, Air Transat et Jazz attirent les pilotes avant même leur sortie d’école. Les compagnies régionales américaines et l’US Air Force sont dans la même situation d’urgence alors que les majors sont quant à elles en excellente santé.

Le recrutement s’envole aussi dans les métiers du sol

Malgré la difficulté à avoir une idée précise du volume des embauches dans le secteur de l’aéroportuaire, aucun organisme n’étant à ce jour chargé de compiler ces informations, l’Union des Aéroports Français a récemment publié des chiffres indiquant une croissance soutenue du trafic et donc de l’activité aéroportuaire.

En effet, le trafic a été cette année de +4,34% pour la France, 6,7% pour l’Europe et 5,4 % pour l’Union européenne, transportant un total de 95 millions de passagers en 2018 en France. Ces chiffres qui devraient continuer à s’envoler ces prochaines années indiquent que le secteur aéronautique va continuer de recruter massivement.

Selon le rapport du GIFAS (Groupement des Industries Françaises Aéronautiques et Spatiales), en 2017, le recrutement a porté dans l’industrie aéronautique seulement sur 12 000 personnes, soit 20% de plus qu’en 2016. Le secteur a embauché en 5 ans 56 000 personnes, soit un tiers de ses effectifs. L’embauche en 2018 devait atteindre le même niveau, tout comme les prévisions pour 2019.

Quant aux carnets de commandes des deux principaux constructeurs, Airbus et Boeing, ils ne cessent de se remplir.

SNCASE Armagnac F BAVD in flight c1953 - Vintage

SE-2010 Armagnac fabriqué par SNCASE en vol – 1953. Crédit photo : US Navy© – Wikimedia

Parution d’un hors-série sur les métiers de l’aérien

À l’occasion du Salon des Formations et Métiers de l’Aéronautique du Bourget et comme chaque année, le magazine Aviation & Pilote édite un guide des métiers. La 18e édition décrypte plusieurs professions qui proposent de sérieuses opportunités dans les secteurs du transport et de l’industrie aéronautique et spatiale.

116 pages de conseils, de description de parcours, de témoignages pour s’orienter dans un secteur dynamique aideront les visiteurs du salon à trouver leurs voies. Vous le trouverez en kiosques au prix de 7.90 euros.

Pour plus d’informations sur le Salon des Formations et Métiers de l’Aéronautique, cliquez sur ce lien.

 
Je souhaite écrire un commentaire !

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Tendance