Connect with us

Musique

Soirée Hard Rock au Bus Palladium : voyage en DeLorean avec Marty McFly

Publié

le

hard rock 1

Le bus était bondé hier soir à Paris 9e. Le chauffeur avait une fois de plus bien pris les choses en mains, faut dire qu’il conduit bien ce Nicolas Ullmann, il a du avoir son permis haut la main. Une fois le contrôleur passé on est arrivé dans une salle déjà bien chauffée, avec un passage dans une faille temporelle entre la rue Fontaine et le devant de la scène du Bus Palladium. Je sors de ma « DeLorean », et je commence à voir des « Marty McFly » un peu partout ; Adidas Americana, santiags et bottes pour la plupart, les bandanas fusent, les cheveux longs aussi on y est bien ; c’est la soirée « Hard Rock 80’s » ce soir.

hard rock 4

C’est surprenant de voir à quel point le Hard Rock que nous avons connu, celui des années 70/80, rencontre un tel succès auprès d’une jeunesse qui tout compte fait, ne l’a pas connu ou au travers de leurs parents le plus souvent.
Véritable coup d’œil dans le rétroviseur, cette soirée, au delà d’être festive, pêchue, et pleine de gros son et d’énergie est un véritable phénomène sociologique. La lumière s’éteint et le premier groupe attaque ; « Sweet Needles ».

hard rock 14

Ca tabasse, c’est carré ça crie (un peu trop à mon goût ce doit plus être de mon âge ces conneries comme le dit Clint Eastwood dans « Le maître de guerre ») mais surtout ça réagit dans la fosse ! Ces chevelus du 21e siècle s’éclatent carrément sur « notre » métal des 80’s, ils se l’approprient et le « kiffent » carrément ! « Pogo », salue « satanique » des mains (démocratisé par Ronnie James Dio), les caboches qui remuent dans tous les sens, ça « headbangue » à Paname ce soir, « air guitar » tous les ingrédients sont là.

hard rock 11

Débarque ensuite le groupe « Voltrage » qui envoie toute son électricité. Voltrage qui vient de sortir un nouvel album dont nous vous reparlerons, et qui contient un petit bijou ; « Let me stay Young », avec un bon rock de derrière les fagots, et une voix bien placée. Le groupe franco-belge a enregistré cette galette à Los Angeles, avec un vraie production digne de ce nom. Sur scène, ça assure bien, et on comprend pourquoi le nom de leur groupe est inspiré du premier album d’AC/DC : « High Voltage ».

hard rock 21

Enfin, « El Maestro » arrive, pour le fameux « Ullmann Kararocké », grimé en Alice Cooper, David Lee Roth, Axl Rose ou Bon Scott ; incroyable, comme d’habitude. Nicolas Ullmann fait le show à lui tout seul, et on se dit qu’il pourrait mettre de l’ambiance dans un cimetière tellement il arrive à capter le public, entouré d’un « band » qui assure totalement. Ce soir c’est son anniversaire, donc c’est encore plus festif qu’à l’accoutumée vous pensez ; gâteau sur scène, les coupes qui tintent, c’est la fête du Hard Rock au Bus Palladium. Metallica, AC/DC tous les classiques sont là, un bon moment, et une salle pleine comme d’habitude. Un clin d’œil tout de même, et un grand « Bravo » à Gary B.Haution, habitué des « Kararocké » du Bus et qui nous a encore gratifié d’une très chouette reprise des « Metallica ». Gary  c’est un look, une présence sur scène, une voix et une gentillesse qui font de lui un vrai Rock’n’roll man ! Bravo l’artiste.

hard rock 16

Le vendredi 27 juin 2014, ce sera la soirée « AC/DC », et question ambiance à mon avis, vous serez gâtés, notez ça dans votre agenda les gars.

hard rock 2
hard rock 3
hard rock 5
hard rock 6
hard rock 7
hard rock 8
hard rock 9
hard rock 10
hard rock 12
hard rock 15
hard rock 17
hard rock 18
hard rock 19
hard rock 20

 
1 commentaire

1 commentaire

  1. Stéphane

    05/05/2014 at 14h04

    Bon résumé de cette soirée très réussie, Ullmann toujours aussi généreux ! Je cherche des sons / images de la reprise de « I wanna be your dog », si quelqu’un a ça merci beaucoup d’avance !

     

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Tendance