Connect with us

Motors

McLaren Speedtail : une nouvelle hypercar au design unique pour le constructeur anglais

Publié

le

McLaren introduit une héritière spirituelle à la légendaire F1 avec la Speedtail, produite à 106 exemplaires seulement et construite autour d’un cockpit à trois places avant.

McLaren Speedtail 4 - Vintage

La McLaren Speedtail est la première « Hyper-GT » du constructeur, qui tient à marquer cette distinction face à la grande majorité des hypercars courant après une sportivité superlative. Entendez par-là que la vitesse pure n’a pas été la principale préoccupation pour les ingénieurs de la firme. Néanmoins, cela n’empêche pas la McLaren Speedtail de venir s’imposer comme la production la plus rapide de la marque, grâce à une aérodynamique particulièrement étudiée ayant donné vie aux lignes futuristes et allongées du véhicule. Elle vient agrandir la gamme « Ultimate » McLaren auprès des modèles Senna et P1.

L’arrière très élancé de la Speedtail traduit la philosophie du design utilisé pour l’hypecar, à savoir une réduction maximale du frottement avec l’air. Ainsi, les creux dans la carrosserie ont été éliminés un maximum pour conserver une fluidité aérodynamique maximale. McLaren met en avant l’usage de la bio-ingénierie dans la conception du véhicule, avec une forme distincte de goutte d’eau une fois la Speedtail vue du dessus. Cette forme de larme est en effet celle utilisée dans la nature par les oiseaux ou animaux marins se déplaçant à grande vitesse.

McLaren Speedtail 1 - Vintage

Afin de maximiser l’aérodynamisme, la McLaren Speedtail n’arbore également aucun aileron massif comme on a l’habitude d’en voir sur les modèles concurrents. À la place, c’est carrément la structure en fibre de carbone qui se plie à haute-vitesse – via un système hydraulique – pour créer deux ailerons à l’arrière améliorant la tenue de route et le freinage. Cette innovation permet là encore d’éviter un frottement trop important avec l’air en limitant les jointures et autres éléments séparés. De même, la Speedtail abandonne les classiques rétroviseurs et utilise à la place deux caméras se déployant depuis les portières. Elles fournissent un champ de vision plus large sur les écrans internes du tableau de bord tout en modifiant très peu l’aérodynamique de la coque.

McLaren Speedtail 5 - Vintage

Ce travail conséquent sur la fluidité de la Speedtail lui permet de parcourir le 0 à 300km/h en seulement 12.8 secondes. Pour offrir un point de référence, la McLaren P1 sortie en 2013 a besoin de 16.5 secondes pour atteindre 300km/h. La vitesse maximale s’affiche quant à elle à 403km/h, ce qui fait de la Speedtail le premier modèle à détrôner la mythique McLaren F1 et ses 391km/h. Le poids du véhicule est de 1.430 kilos, une masse propulsée par les 1.036 chevaux déployés par la motorisation hybride essence/électrique.

Au sein de l’habitacle, on retrouve une configuration héritée de la F1, avec trois places et une position de conduite centrale mettant le pilote au coeur de l’hypercar pour une visibilité et un contrôle optimaux. Le toit en verre s’articule en une pièce unique et allongée, amenant une luminosité conséquente et une vision panoramique à couper le souffle. Pas besoin de pare-soleils, le verre s’assombrit lui-même à la pression d’un bouton pour éviter l’éblouissement. Le cockpit est illuminé par des LEDs intégrées directement au verre du toit.

McLaren Speedtail 3 - Vintage

La fluidité extérieure se retrouve dans l’ergonomie interne, avec une configuration de trois écrans formant un vaste mur de verre offrant une grande variété de contrôles du bout des doigts. À gauche du conducteur se trouve les réglages du véhicule en lui-même, tandis que l’écran de droite est dédié à l’infotainment. L’écran central affiche les informations de vitesse, RPM, jauges de fluides etc. Un ensemble d’instruments est située complètement au-dessus du conducteur, y compris le démarreur et le sélecteur de position pour la boîte auto. Une configuration directement inspirée du monde de l’aviation. Ces commandes déportées offrent un intérieur d’une grande pureté, imitant la simplicité esthétique de la coque externe.

L’exclusivité novatrice de la McLaren Speedtail ne s’arrête pas ici puisque l’hypercar se positionne comme le modèle le plus personnalisable de la marque, via le service McLaren Special Operations (MSO). Ainsi, la colorisation de la coque en fibre de carbone s’avère possible grâce à l’ajout d’une couche de titane anodisé, la couleur est à la discrétion du client. Les badges sont disponibles en argent, or, mais aussi platine. Le cuir intérieur est de la plus haute qualité et peut prendre de nombreuses couleurs et motifs différents. Cette avalanche d’options personnalisables s’inspire du monde du yacht de luxe, d’après McLaren, et permet d’offrir 106 véhicules complètement uniques.

McLaren Speedtail 2 - Vintage

La production est en effet limitée à 106 exemplaires, tous d’ores et déjà vendus au prix de 1.750.000£ hors-taxe. Une production identique à la McLaren F1, qui s’impose décidément comme une influence majeure chez McLaren. Les premières livraisons devraient avoir lieu d’ici fin 2019, indique le constructeur.

 
Je souhaite écrire un commentaire !

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Tendance