Connect with us

Motors

Bullit dévoile la Bluroc 250 cm3

Publié

le

La marque de motos belge Bullit passe la vitesse supérieure en ajoutant un 250 cm3 à son catalogue. Baptisé « Bluroc » comme la nouveauté 125 cm3 dont nous parlions le 13 janvier dernier, cette deux et demi est le premier modèle de la marque à disposer d’un bicylindre et d’une cylindrée supérieure à 125 cm3.

bullit bluroc 250 6 - Vintage

La nouvelle Bullit Bluroc 250 cm3 dans son coloris vert

Oublié le 400, voici le 250 cm3 !

Lorsque nous avions rencontré Arnaud De Clerck, le fondateur de la marque motos Bullit, en juin 2017 à l’occasion des Wheels & Waves de Biarritz, il était question pour la nouvelle marque belge de sortir un 450 puis un 500 cm3 à motorisation Honda (les modèles actuels sont équipés de motorisations Suzuki). Deux projets qui n’ont jamais vu le jour mais qui pourraient être relancés à en croire le nouvel opus que nous présente aujourd’hui l’enseigne belge.

Moteur Yamaha

Bullit présente en effet une cylindrée inédite à son catalogue : une 250 cm3 équipée d’un moteur bicylindre. Un moteur d’origine Yamaha puisqu’il s’agit du bloc bicylindre monté sur la XV 250 Virago.

Une révolution pour l’enseigne fondée en 2015, spécialisée jusqu’alors dans les petites cylindrées : 50 et 125 cm3 (retrouvez notre essai de la Bullit Hero en cliquant sur ce lien).

Un Street scrambler

La Bluroc 250 est un nouveau « street scrambler » à la fois moderne et « néo-rétro », qui inaugure un tout nouveau châssis.

Elle est dotée d’une boîte à cinq rapports, d’une fourche hydraulique de 37 mm de diamètre, d’un frein avant à disque de 280 mm avec étrier 4 pistons (disque arrière de 240 mm) et un mono-amortisseur arrière-type monoshock réglable en précontrainte.

L’équipement comporte une instrumentation à cristaux liquides, un éclairage diurne à LED et un système de freinage avec antiblocage ABS.

bullit bluroc 250 8 - Vintage

Version gris mat

Un scrambler de ville

La Bluroc 250 a toutes les caractéristiques d’une première « grosse moto » après quelques temps de pratique en 125 cm3. Elle peut également s’adresser aux motards émérites, détenteurs du permis A qui recherchent un modèle rétro au look sympa pour un usage urbain et balades ponctuelles et à budget contenu : 3 999 euros.

Bullit annonce des sensations d’une cylindrée supérieure, tant au niveau moteur que partie-cycle, sans en avoir ni le poids ni le coût de fonctionnement précise le constructeur. Ses accélérations sont franches mais sans brutalité, tout comme son embrayage à la commande très douce.

bullit bluroc 250 7 - Vintage

Petit compteur rond et sobre, digitale

Bien équipée

La Bluroc 250 propose également un bon nombre d’équipements que l’on trouve habituellement sur des motos de plus grosse cylindrée. Finalement, c’est une machine qui fait souffler un vent de fraîcheur dans les rues d’Europe avec ce concept de « street scrambler » que partagent les nouvelles Bullit Bluroc et la gamme Bullit Hero.

128,5 kg sur la balance

Le fait d’afficher un poids plume, elle ne revendique de 128,5kg en ordre de marche, confère à la nouvelle Bluroc 250 un avantage indéniable. Ajoutez un Bicylindre à refroidissement par air de 249 cm3 ainsi qu’un style et une présence uniques et vous comprendrez que les intentions de la Bluroc 250 sont claires : séduire une nouvelle clientèle.

D’autres équipements sont également présents, à l’image de l’instrumentation à cristaux liquides LCD ou encore de l’éclairage diurne à LED. Le design de la Bluroc 250 répond au même courant « néo rétro » que celui du reste de la gamme Bullit, spécialité de la marque.

bullit bluroc 250 5 - Vintage

La Bullit Bluroc 250 cm3 affiche un poids plume : 128,5 kg

Puissance limitée

La puissance annoncée nous paraît un peu limitée avec seulement 17,4 chevaux. Nous ne manquerons pas de l’essayer pour voir si cette petite cavalerie suffit à prendre du plaisir en ville comme sur route.

Accessible à tous

Le rayon de braquage est assez court et confère à la Bluroc 250 une grande agilité en ville et dans les bouchons. La hauteur de selle de 820 mm rend la moto accessible à la plupart des gabarits de pilotes.

La moto est équipée de jantes à rayons, chaussées de pneumatiques polyvalents qui permettent de quitter l’asphalte pour des chemins plus cahoteux.

bullit bluroc 250 4 - Vintage

La puissance paraît un poil juste : 17,4 chevaux

3,2 litres aux 100 km

Le réservoir de 13L est équipé d’un bouchon de remplissage chromé et Bullit annonce une consommation très modérée, qui permettrait d’avoir une excellente autonomie : 3,2 litres aux 100 km.

2 coloris disponibles

Sur le marché français, la Bluroc 250 est déclinée en 2 variations de couleur :

Vert « British Racing Green » métallique brillant souligné de bandes « racing » couleur or

Gris métallique matte souligné de doubles bandes noires

bullit bluroc 250 3 - Vintage

Look minimaliste et vintage

L’échappement 2 en 1 passe au plus près du moteur, il est équipé de pares-chaleur en inox et débouche dans un silencieux conique, lui aussi en inox.

Pour réduire les coûts d’entretien, un paramètre important pour les jeunes utilisateurs, ce moteur fiable est d’une conception éprouvée et présente une excellente accessibilité mécanique.

bullit bluroc 250 1 - Vintage

Tarif : 3 999 euros

Caractéristiques Bluroc 250

Moteur

Type Bicylindre en V à 60°

4 temps, simple ACT et 2 soupapes, refroidi par air

Cylindrée 249 cm3

Alésage x Course 49 x 66 mm

Rapport volumétrique 10,0 : 1

Puissance maxi. 17,4 chevaux à 8 000 tr/min

Couple maxi 19 Nm à 6000 tr/min

Capacité d’huile

Alimentation

Type Injection électronique EFI

Capacité de carburant 14 litres

Consommation (WMTC) : 3.2 l/100

Système électrique

Allumage Transistorisé avec avance électronique

Démarrage Électrique

Batterie 12V

Transmission

Embrayage Multi disque humide

Boîte 5 rapports

Transmission finale Chaîne type 530

Cadre

Type double berceau en acier

Partie cycle

Dimensions (L x l x H) 2060 x 750 x 1090 mm

Empattement 1440 mm

Angle de chasse 29,5°

Chasse 10,16 cm

Hauteur de selle 820 mm

Garde au sol : non communiquée

Poids en ordre de marche 143 kg

Suspensions

Type Avant Fourche télescopique ø 37 mm

Arrière MONOSHOCK réglable

Roues

Jantes aluminium et rayons inox

Dimensions des jantes

Avant 17 pouces

Arrière 15 pouces

Pneumatiques polyvalents (sculptures profondes permettant un usage hors-route)

Avant 110/90

Arrière 130/90

Freins

Avant : Simple disque hydraulique ø 280 mm avec étrier 4 pistons, antiblocage ABS

Arrière Simple disque hydraulique ø 240 mm avec étrier simple piston, antiblocage ABS

Instrumentation & éclairage

Instrumentation A cristaux liquides et compteur analogique pour les tr/min

Sécurité Freinage antiblocage ABS

Éclairage Avant diodes + ampoules

Arrière diodes + ampoules

Tarif : 3 999 euros

Crédit photo : Bullit©

 

 
4 Commentaires

4 Comments

  1. Francisco

    13/12/2020 at 23h09

    Jolie moto domage quel me soit pas sorti en 400 car avec vots 17 cheveaux c’est du n’importe quoi a peine 125 kilometreur pour une 250 ps la puissance d’une 125 PS ou sont passés les chevaux

     
  2. Francisco

    14/12/2020 at 0h08

    C’est quoi cette merde la puissance d’une 125 lol un moteur de 400 sa aurais été mieux PS c’est du n’importe quoi se que vous avez fait PS il faut pas vous étonner que vous en vendrez pas

     
  3. Matt

    08/06/2021 at 4h20

    Bonjour
    Merci pour cet essai (je suis assez surpris du peu d’essai disponible en France sur ce modèle).
    J’ai fait 1000km avec cette petite moto que je possède. Mon profil : 15 ans de permis. Possédé principalement des roadsters (3) japonais et italiens entre 650cc et 750cc. Puis plus de moto. Puis, sortie de 1er confinement, envie de me faire plaisir avec une petite moto légère, facile à emmener, pas chère à l’achat et économique à l’usage avec un look et un bruit.

    Voici un modeste 1er bilan :
    D’abord, j’adore le style. C’est très subjectif mais c’est un fait. Elle fait tourner les têtes par son bruit et attire le regarde par son look. C’est évident et assez flatteur.
    La position de conduite est très bonne même si la selle fait mal aux fesses au bout de la 1ère heure.
    Le duo est possible mais il ne reste plus beaucoup de place quand même.
    Le bruit est génial (déjà dit! Mais ça mérite d’être répété!!)
    Les vibrations au dessus de 90km/h entièrement d’accord. Tout flou dans les rétros. Peu gênant si on se dit qu’on roulera majoritairement en ville ou petites routes. Mais pas de mauvaises sensations dans le guidon.
    Les données d’instrumentation sont bonnes et complètes. Manque en effet un compteur journalier, l’heure et la température extérieur pour tout avoir.
    La prise USB est super pratique.
    Les pneus ne m’ont pour l’instant jamais fait défaut en ayant roulé essentiellement sur le sec.
    Le freinage est bon et l’ABS sécurisant.
    J’ai eu un soucis de traces d’huiles sur le carter à 800km. La concession m’a changé le joint qui avait un pincement sous garantie.
    La boîte est assez dur et je galère souvent à trouver le point mort. C’est dommage.
    Sinon franchement elle remplit vraiment bien son rôle. Je suis très satisfait et conseille cette moto à l’achat. Je ne vois pas d’autres motos sur le marché qui peut me faire hésiter avec un autre modèle. Mais ça c’est subjectif quand même.

    Je serais d’ailleurs curieux de connaître les ventes de ce modèle depuis sa commercialisation.

     
    • Philippe Pillon

      10/06/2021 at 12h15

      Bonjour Matt et merci pour votre retour complet concernant cette Bullit Bluroc 250 cm3. Il faut reconnaître qu’elle présente un excellent rapport prix/look/prestations.

       

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Tendance