Connect with us

A la Une

PIAGGIO gagne son procès contre Peugeot Motocycles

Publié

le

piaggio mp3 - Vintage
Le groupe italien Piaggio (Vespa, Moto-Guzzi, Aprilia, Piaggio) vient de gagner son procès en première instance contre la société Peugeot Motocycles, au tribunal de Paris et celui de Milan pour contrefaçon. Monsieur Vintage vous diffuse ci-dessous le communiqué de presse du groupe transalpin.

piaggio mp3 - Vintage

La fin du Metropolis en France ?

À en croire le communiqué de presse que nous avons reçu de la part de Piaggio, le Peugeot Metropolis ne pourrait plus être commercialisé en France, dans sa forme actuelle en tout cas puisqu’elle utilise le système d’inclinaison de scooter à trois roues déposé par Piaggio.

Voici le communiqué en détails :

Le Groupe Piaggio (PIA.MI) fait savoir qu’aussi bien le tribunal judiciaire de Paris, que le tribunal ordinaire de Milan, avec les sentences émises à quelques jours d’intervalle, ont condamné Peugeot Motocycles (aujourd’hui propriété d’un Groupe indien) pour la contrefaçon, sur le modèle Peugeot Metropolis, d’un brevet relatif à la technologie du scooter à trois roues Piaggio MP3.

Le brevet, propriété du Groupe Piaggio et faisant l’objet des sentences favorables (encore sujette à un appel), concerne le contrôle du système qui permet à un véhicule à trois roues de s’incliner sur le côté, comme une moto traditionnelle.
Pour cette violation, Peugeot Motocycles a donc été condamné en France à payer des dommages et intérêts pour un montant de 1.500.000 euros, qui s’ajoutent aux autres amendes pour violation et aux frais légaux.

De plus, la décision du Tribunal de Paris établit l’interdiction pour Peugeot Motocycles présente sur le territoire français à la production, promotion, commercialisation, importation, exportation, utilisation et/ou possession d’un scooter à trois roues qui utilise le système de contrôle breveté par le Groupe Piaggio (dont le Peugeot Metropolis), sous peine d’une sanction pécuniaire pour chaque véhicule objet de la contrefaçon.

Le tribunal de Milan a interdit à Peugeot Motocycles l’importation, l’exportation, la commercialisation et la publicité (même par Internet) sur le territoire italien du Peugeot Metropolis, établissant 6.000 € de pénalité pour chaque véhicule vendu au terme des 30 jours suivant l’annonce de la sentence. En outre, Peugeot Motocycles devra retirer du commerce en Italie tous les véhicules en contrefaçon sous 90 jours, sous peine d’une pénalité supplémentaire de 10.000 € pour chaque jour de retard dans l’exécution de l’ordonnance.

En considérant un scénario bien plus important par rapport aux sentences, le Groupe Piaggio remarque combien les investissements considérables dans la recherche et le développement qui ont permis d’être à l’avant-garde dans la technologie des véhicules à trois roues, ont conduit le Piaggio MP3 à une position de leadership sur ce marché.

Ces actions s’insèrent dans une action bien plus grande de lutte contre la contrefaçon que le Groupe Piaggio entreprend depuis des années et qui prévoit le contrôle constant des produits concurrents, et des banques des données des brevets au niveau international. Au cours des dernières années, les actions légales lancées par le Groupe Piaggio ont mené à la reconnaissance du caractère unique du design et de l’innovation technologique de ses produits, appréciés dans le monde entier.”

Crédit photo : Piaggio©
 
Je souhaite écrire un commentaire !

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Tendance