Connect with us

Actu Vintage

Les origines de la roulette de casino

Publié

le

roulette - Vintage

Objet incontournable dans les films où l’on retrouve l’agent 007, associé aux voitures de luxe, aux smokings et aux créatures de rêve, la roulette de casino est apparue au début du 17ème siècle. À une époque où même le casino se dématérialise, Monsieur Vintage revient sur l’origine de cette drôle de roue, qui affiche 37 numéros.

Roulette de casino

La roulette comprend 37 numéros de 0 à 36. Crédit photo : Pixabay

Les origines de la roulette de casino

On attribue souvent, à tort, la paternité de la roulette de casino au scientifique Blaise Pascal. Ce dernier l’aurait inventé malgré lui alors qu’il travaillait sur une machine à mouvement perpétuel. Il n’en n’est rien car les origines de la roulette se trouvent dans un monastère français. À l’ère du casino en ligne, revenons sur cette invention synonyme d’argent, qu’il soit gagné ou perdu.

Elle fait une première apparition sous le nom de “roulette” en 1716, dans les salons de l’hôtel de Soissons, à Paris. À cette époque, la roulette affiche 38 numéros de 0 à 36, avec un double zéro en plus. Le lieu de perdition que représentent les galeries du Palais-Royal, où de nombreuses maisons de jeux sont installées, s’emplit de roulettes et attire les joueurs à la recherche de sensations.

Les frères Blanc

Et c’est au sein du Palais-Royal que les frères jumeaux François et Louis Blanc découvrent cette fameuse roulette, en 1830. Voyant rapidement le profit qu’ils peuvent tirer de ce jeu fabuleux, ils décident d’acheter une des maisons de jeux du quartier et créent leur propre roulette. Cette dernière n’affiche plus le double zéro, ce qui est normalement censé avantager les joueurs.

Mais en fins mathématiciens, les deux frères ont bien étudié leur roulette nouvelle version et plutôt que de perdre la banque, ils engrangent les profits jour après jour.

En 1836 et grâce à leur roulette, les frères Blanc sont devenus riches. Mais cette même année, le roi Louis-Philippe 1er promulgue une loi qui interdit les loteries et les maisons de jeux. Les mathématiciens partent donc s’installer en Allemagne, à Bad Hombourg, où ils se constituent une solide clientèle de jeunes européens fortunés. Parmi cette clientèle, ils comptent un certain Fiodor Dostoïevski, le célèbre écrivain russe. Ce dernier passera des nuits entières à dépenser son argent sur la roulette des frères mathématiciens, jusqu’à écrire son roman Le joueur, publié en 1866.

Mais la fortune des frères Blanc se fera à Monaco, lorsque le prince Charles III de Monaco ouvrira le rocher aux jeux d’argent, dans la seconde partie du 19ème siècle. Pour ce faire, il fait appel aux mathématiciens contre une concession d’exploitation des jeux de 50 ans, contre un versement de 10% des recettes engrangées. Le jackpot pour les frères Blanc, et pour la principauté.

Le fonctionnement de la roulette

Aujourd’hui, la roulette de casino est composée d’un plateau cylindrique de 80 cm de diamètre et compte 37 numéros de 0 à 36. 18 numéros rouges, 18 numéros noirs et le 0 sur le vert. Les joueurs posent leur mise sur un tapis numéroté et le croupier lance la bille en sens inverse du sens de rotation de la roulette. Pour que la partie soit valable, la roue doit avoir roulé au moins trois tours de cylindre.

Crédit photo : Pixabay
 
Je souhaite écrire un commentaire !

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Tendance