Connect with us

A la Une

11 juin 1955, 82 personnes trouvaient la mort sur le circuit des 24H du Mans

Publié

le

C’est la course la plus tragique de toute l’histoire du sport automobile. Lors des 24H du Mans en ce 11 juin 1955, 82 personnes trouvèrent la mort. C’était il y a 65 ans.

le mans memorial 1955 wikimedia - Vintage

Plaque commémorative circuit des 24H du Mans. Crédit photo : Wikimedia

82 morts et 178 blessés, c’est le bilan officiel de l’accident des 24H du Mans 1955. Un triste record, celui de l’accident le plus grave du sport automobile.

Le 11 juin 1955 à 18h28, le pilote britannique Mike Hawthorn sort de la courbe rapide « Maison Blanche » au volant de sa Jaguar Type D et souhaite rejoindre les stands. Pour y arriver au plus vite, il dépasse l’Austin-Healey de Lance Macklin, un autre pilote anglais et se rabat brutalement devant lui. Lance Macklin freine fort pour éviter le choc, sa voiture se déporte alors sur la gauche de la grande ligne droite des stands et se fait percuter par la Mercedes 300 SLR du français Pierre Levegh.

mercedes benz 300 slr le mans 1955 - Vintage

La Mercedes 300 SLR de Pierre Levegh décolle après avoir percuté l’Austin-Healey 100S de Lance Macklin. Crédit photo : Wikimedia

En raison d’un arrière placé très bas, l’Austin-Healey se transforme en tremplin pour la Mercedes, qui décolle à plus de 200 km/h et explose dans la foule. Son moteur sera retrouvé 103 mètres plus loin.

14 personnes sont tuées sous l’effet de l’onde de choc, Pierre Levegh meurt sur le coup et 67 autres meurent dans l’accident.

À partir du 11 juin 1955, Mercedes se retire de la compétition. Une absence de plusieurs décennies puisque la marque à l’étoile ne reviendra sur le circuit manceau qu’en 1998.

 
Je souhaite écrire un commentaire !

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Tendance