Connect with us

A la Une

Tabac : à qui profite la hausse ?

Publié

le

fumeuse - Vintage
Le prix du tabac augmente aujourd’hui 1er mars 2023 de +9,52%. Ainsi, le paquet de Marlboro passe de 10,50 à 11,50 euros, soit 1 euro de plus. Cette hausse varie de 50 centimes d’euro à 1 euro. Le prix du sachet de tabac à rouler passe quant à lui la barre des 15 euros pour certaines marques. C’est la 9ème hausse sous la présidence Macron pour ce produit, qui rapporte chaque année 19 milliards d’euros à l’industrie du tabac.
Femme brune fumant une cigarette

Pour que le tabac ne coûte rien à la société, il faudrait que le paquet de cigarettes soit vendu entre 40 et 50 euros. Crédit photo : Pixabay

De 0,50 à 1 euro de hausse

Le prix du tabac connaît une nouvelle hausse ce 1er mars 2023. L’augmentation va de 50 centimes d’euro à 1 euro par paquet en fonction de la marque. Pour information, nous avons sélectionné quelques marques, avec l’ancien et le nouveau tarif sur la base d’un paquet de 20 unités (source Douanes et Droits indirects) :

Craven A rouge : passe de 10,60 à 11,10 euros
Lucky Strike : passe de 10 à 10,80 euros
Dunhill rouge : passe de 10,6 à 11,10 euros
Winfield : passe de 14,85 à 15,75 euros
Benson & Hedges : aucune augmentation. Le paquet reste à 10 euros
Rothmans bleu : passe de 10 à 10,50 euros
Vogue L’originale verte : passe de 10 à 10,50 euros
Camel : passe de 10 à 10,60 euros
Winston : passe de 10 à 10,60 euros
Marlboro : passe de 10,50 à 11,50 euros
Philip Morris : passe de 10 à 11 euros
Gauloises : passe de 10 à 10,60 euros

+259% d’augmentation en 23 ans

Entre 2000 et 2023, le prix du paquet de Marlboro est passé de 3,20 à 11,50 euros, soit une hausse de +259%, alors que l’inflation sur la même période a été de +26% :

2023 : 11,50 euros
2022 : 10,50 euros
2021 : 10,50 euros
2020 : 10 euros
2019 : 8,80 euros
2018 : 7,88 euros
2017 : 7,05 euros
2016 : 7 euros
2015 : 7 euros
2014 : 7 euros
2013 : 6,70 euros
2012 : 6,30 euros
2011 : 5,98 euros
2010 : 5,65 euros
2009 : 5,35 euros
2008 : 5,30 euros
2007 : 5,13 euros
2006 : 5 euros
2005 : 5 euros
2004 : 5 euros
2003 : 4,08 euros
2002 : 3,60 euros
2001 : 3,35 euros
2000 : 3,20 euros

À qui profite la hausse ?

À chaque augmentation du prix du tabac, Il est coutume de dire que l’État s’en met plein les poches sur le dos des fumeurs. Un point de vue étayé par la somme colossale que Bercy perçoit chaque année via les taxes sur le tabac : 16 milliards d’euros en moyenne. En réalité, il n’en n’est rien, puisque le coût des maladies liées à la consommation de tabac s’élève chaque année à 25 milliards d’euros.

Outre le coût sanitaire du tabagisme, il en est d’autres dont on ne parle pas, celui de la pollution (des eaux et des sols par le jet de mégots), celui de la baisse de productivité dans les entreprises, de la production, sans parler de l’impact environnemental.

En France, si l’on considère qu’un gros fumeur descend au moins 5 fois par jour pendant 10 minutes pour fumer sa ou ses cigarettes, ce dernier travaillera entre 50 minutes et une heure de moins qu’un collègue non-fumeur. Ce phénomène impacte directement la productivité de l’entreprise et donc, sa rentabilité.

C’est la raison pour laquelle, au Japon, de plus en plus d’entreprises mettent en place un système de bonification pour les employés non-fumeurs. Ainsi, l’entreprise de marketing Piala Incorporation a décidé d’accorder 6 jours de congés en plus, par an, à chaque non-fumeur, estimant à une perte de temps de travail de 10 mn par pause cigarette pour chaque fumeur.

En réalité, la hausse du prix du tabac profite à ceux qui le produisent et le distribuent. L’industrie du tabac empoche en effet chaque année, en France, la coquette somme de 19 milliards d’euros. Et ce chiffre n’est malheureusement pas prêt de baisser, puisqu’après une diminution importante du nombre de fumeurs entre 2014 et 2019, celui-ci remonte depuis la crise sanitaire liée au Covid-19. Il est aujourd’hui de 15 millions de fumeurs en France. Une hausse qui s’explique par le nombre croissant de femmes et de non-diplômés qui se mettent à la cigarette depuis 4 ans.

Quelques chiffres

En moyenne, le fumeur français fume 12 cigarettes par jour, soit 3,5 paquets par semaine. À raison de 11 euros le paquet, ce fumeur dépense 173,25 euros par mois (sur la base de 4,5 semaines/mois). Au total, il dépense 2 079 euros par an.

Le tabac est responsable de 75 000 décès par an en France, soit 13% du nombre de décès total.

Selon l’ACT (Alliance Contre le Tabac), pour que le tabac ne coûte rien à la société, il faudrait que le paquet de cigarettes soit vendu entre 40 et 50 euros.

Selon une étude très sérieuse publiée dans le British Medical Journal, chaque cigarette fumée réduit la vie du fumeur de 11 minutes. Si vous en fumez 10 par jour, cela fait 110 minutes soit pratiquement 2 heures d’espérance de vie perdue chaque jour. C’est énorme. Cette étude note en moyenne une durée de vie réduite de 6,5 ans sur les personnes fumeuses, par rapport aux personnes-test qui ne fument pas.

Les bienfaits de l’arrêt du tabac

Et si vous décidez d’arrêter de fumer, voici les bienfaits que vous en tirerez selon Tabac Info Service :

Après l’arrêt du tabac, la dépendance physique disparait en moyenne entre 4 semaines et 3 mois. Temps variable nécessaire pour que les récepteurs nicotiniques du cerveau reviennent à un taux normal.

24 heures après votre dernière cigarette, vos poumons commencent à éliminer le mucus et les résidus de fumée.

72 heures après, respirer devient plus facile. Vous vous sentez plus énergique et les bronches commencent à se relâcher.

2 semaines à 3 mois après la dernière cigarette, vous récupérez du souffle, vous marchez plus facilement.

1 à 9 mois après votre dernière cigarette, les cils bronchiques repoussent, vous serez de moins en moins essoufflé.

5 ans après votre dernière cigarette, le risque de cancer du poumon diminue presque de moitié.

10 à 15 ans après avoir arrêté la cigarette, votre espérance de vie rejoint celle d’un non-fumeur.

Crédit photo : Pixabay
 
Je souhaite écrire un commentaire !

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Tendance