Connect with us

A la Une

Yamaha Motor fête ses 65 ans

Publié

le

Le fabricant japonais Yamaha fêtera les 65 ans de Yamaha Motor le 1er juillet 2020. Pour l’occasion, le marque aux diapasons crée une nouvelle rubrique baptisée « À propos de Yamaha » sur son site internet, rétrospective des faits marquants de l’enseigne, des débuts à aujourd’hui. Un coup d’œil dans le rétroviseur qui nous rappellera de bons moments de la marque, qui a débuté par la fabrication d’orgues, c’était le 4 octobre 1887.

Torakusu yamaha wikimedia - Vintage

Torakusu Yamaha le fondateur de ce qui allait devenir l’empire Yamaha. Crédit photo : Wikimedia©


De l’horlogerie à la musique

Torakusu Yamaha est un horloger/mécanicien de 35 ans lorsqu’il s’installe en juillet 1887 dans la ville de Hamamatsu, au Japon. Venu pour réparer du matériel défectueux à l’hôpital de la ville, il travaille en parallèle à la réparation de jouets, de montres et d’horloges. C’est alors qu’il est contacté par la Jinjou Elementary school de Hamamatsu, pour réparer leur orgue.

Torakusu trouve la panne de l’orgue : 2 ressorts cassés et résout le problème. Ce qui lui donne l’idée de s’intéresser à ces mécanismes et d’en produire lui-même. Aidé financièrement par Toyasaku Fukushima, directeur de l’hôpital de Hamamatsu, il lance son entreprise baptisée Nippon Gakki et le premier orgue japonais arrive sur le marché.

Des hélices et des motos

Le 8 août 1916, Torakusu Yamaha décède et l’entreprise est rachetée. Durant la Seconde Guerre Mondiale, la fabrique d’orgues est contrainte de produire du matériel militaire et se reconverti dans la production d’hélices d’avions.

Après la guerre, en 1955, Nippon Gakki est rebaptisée Yamaha en honneur du fondateur de l’entreprise. À sa direction : Genichi Kawakami. Ce dernier souhaite que Yamaha soit une entreprise créatrice de Kando (la satisfaction devant un objet de valeur). L’objectif est alors de produire des motos et un premier modèle sera lancé : la Yamaha YA-1, surnommée Akatombo (la libellule rouge) en 1955.

genichi kawakami fondateur yamaha motor credit yamaha - Vintage

Genichi Kawakami – fondateur de Yamaha Motor. Crédit photo : Yamaha©


yamaha ya 1 wikimedia - Vintage

La 1ère moto Yamaha : la YA-1 sortie en 1955. Crédit photo : Wikimedia©


Des modèles emblématiques

Depuis la création de Yamaha, la compétition sportive est une composante de son ADN : les succès de la marque sont d’ailleurs développés dans la section « Notre histoire » du site Yamaha. Les utilisateurs peuvent remonter le temps et découvrir l’épopée de Yamaha sur circuit, sur route, en tout-terrain, en MotoGP, Championnat du monde de motocross FIM, Championnat du monde Superbike ou dans les différents classements nationaux.

Certains des produits emblématiques de Yamaha sont décryptés : la référence DT-1, l’exaltante YZ250, la très racée Supersport R1, l’inoubliable XT-500, le tout premier moteur hors-bord P-7, le puissant F425A XTO, le robuste Grizzly 700 EPS ATV ou encore l’innovant SSV YXZ1000R.

yamaha xt 500 - Vintage

Une légende : la Yamaha XT-500, sortie en 1976. Crédit photo : Pixabay©

Les visiteurs peuvent déjà redécouvrir les véhicules majeurs de Yamaha, ceux qui ont changé les marchés pour lesquelles ils étaient destinés. Une section qui est amenée à s’amplifier dans les mois à venir.

Les coulisses qui impliquent clients et employés seront à découvrir dans la rubrique « Nos activités ». Des informations sur les activités sportives et sur l’entreprise seront aussi développées. Tous ces contenus renforcent l’expérience Kando que Yamaha propose avec innovation, enthousiasme, confiance, avec de l’émotion et en nouant des liens.

Venez découvrir la nouvelle section « À propos de Yamaha » en cliquant sur ce lien.

Le diapason pour logo

Au début de Yamaha et alors que l’entreprise produit des orgues, le logo représente un phénix ayant dans le bec un diapason, l’objet métallique qui permet aux musiciens d’accorder leurs instruments de musique. En 1927, l’oiseau disparaît et le logo fait place à trois diapasons, censés représenter d’un côté la fabrication, le marketing et la technologie et d’un point de vue plus musical : la mélodie, l’harmonie et le rythme.

 
Je souhaite écrire un commentaire !

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Tendance